Ecoutez Radio Sputnik
    L’Otan en Pologne

    Moscou: les USA ont «en douce» dépêché une brigade blindée en Pologne

    © REUTERS/ Ints Kalnins
    International
    URL courte
    42810410103

    Sur fond des manœuvres militaires Zapad-2017, organisées conjointement par la Russie et la Biélorussie, les États-Unis ont déployé une deuxième brigade de blindés en Pologne, a annoncé ce jeudi le ministère russe de la Défense.

    Alors que tous les regards étaient tournés vers les manœuvres militaires russo-biélorusses Zapad tenues en septembre, une nouvelle brigade américaine ainsi que des véhicules blindés sont «en douce» arrivés en Pologne, a affirmé le ministère russe de la Défense par la voix de son porte-parole, le général Igor Konachenkov.

    Rappelant que le matériel militaire américain était déjà présent en Pologne et dans les pays Baltes, le général a dénoncé la présence massive des troupes américaines à proximité des frontières russes:

    «Contrairement à toutes les déclarations faites par l'Otan et les États-Unis concernant l'insignifiance des troupes dépêchées vers les frontières russes, de facto, on y a déployé non pas une brigade, mais une division mécanisée des Forces armées américaines, vers laquelle il est possible de dépêcher en deux heures un contingent depuis la base américaine la plus proche en Europe», a-t-il indiqué évoquant à cet égard la base de Ramstein, en Allemagne.

    Les manœuvres militaires Zapad 2017, organisées conjointement par la Russie et la Biélorussie, ont été accompagnées cette année d'une hystérie médiatique sans précédent, a observé M. Konachenkov, tout en rappelant que les exercices s'étaient terminés à la date prévue et que les détachements des troupes russes avaient regagné les points de leur stationnement permanent, ce que les observateurs internationaux ont pu constater eux-mêmes.

    L'agitation médiatique autour des exercices russes servait de «voile médiatique destiné à couvrir cette opération du Pentagone», a estimé le général. Et d'ajouter: «Qui donc prépare l'agression?».

    Lire aussi:

    Zapad-2017: Lavrov fustige «l'attaque idéologique» des pays occidentaux
    Washington a «mis le cap sur la révision de traités internationaux sur la stabilité»
    Moscou: non, les troupes russes ne sont pas restées en Biélorussie après les exercices
    Tags:
    Zapad 2017, OTAN, Igor Konachenkov, pays baltes, Biélorussie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik