Ecoutez Radio Sputnik
    Bureau de vote

    Un grand nombre d'Européens estiment que ce sont les USA qui s’ingèrent dans les élections

    © Sputnik.
    International
    URL courte
    Sputnik.Opinions (30)
    131947420

    Bien que des élites et des médias de divers pays accusent la Russie d’intervenir dans les élections dans le monde, pour une bonne partie des Européens, ce n’est pas Moscou qui s’ingère dans le processus électoral de tel ou tel pays, mais Washington, selon un sondage Ifop réalisé pour l'agence d'information et la radio Sputnik.

    On ne compte plus le nombre d'enquêtes que le Congrès des États-Unis et le FBI a menées sur l'ingérence présumée de Moscou dans l'élection présidentielle remportée par Donald Trump. On se rappelle les déclarations d'Emmanuel Macron à propos des tentatives présumées de Moscou d'influer sur les élections en Europe, à l'époque où il était candidat à la présidentielle française. La Russie a été également accusée de vouloir influencer l'issue du scrutin en Allemagne. Et encore dernièrement, des médias espagnols affirmaient que la Russie était derrière l'indépendantisme catalan

    En dépit de toutes ces accusations d'ingérence présumée à l'égard de Moscou, aucun de ces pays n'a présenté de faits concrets pouvant confirmer leurs allégations. En fait, selon un sondage effectué par la compagnie Ifop à la demande de Sputnik, pour la majorité des Européens, ce seraient plutôt les États-Unis qui influenceraient les élections partout dans le monde, compte tenu de leur puissance économique et politique ainsi que de l'influence de leurs services secrets.

    Ainsi, plus de 40% des Français (43 %), des Polonais (43 %) et des Allemands (41 %) estiment que c'est Washington qui exerce son influence sur le processus électoral des autres pays. Un avis qui est également partagé par plus d'un tiers des Britanniques (33%).

    Sondage: quels pays influencent les élections dans les autres pays?
    © Sputnik.
    Sondage: quels pays influencent les élections dans les autres pays?

    Il est à noter que les résultats de l'enquête n'ont rien à voir avec l'âge des personnes interrogées. Ainsi, Washington s'ingère dans les élections pour les jeunes, tout comme pour les gens âgés de plus de 35 ans: 49% contre 41% en France, 55% contre 36% en Allemagne, 39 % contre 30% au Royaume-Uni, et 51% contre 39 % en Pologne.

    Quant aux accusations à l'encontre de Moscou, elles ne font que moins de 30%. Selon le sondage, seuls 29% des Polonais, 28% des Allemands, 27% des Français et 21% des Britanniques croient à la thèse de l'ingérence russe.

    Le sondage a été réalisé par l'Institut français d'opinion publique (Ifop), du 20 au 27 septembre 2017, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Pologne. 3.228 personnes majeures des quatre pays y ont participé. Cette étude est représentative de la population selon les critères de sexe, d'âge et de répartition géographique. La marge d'erreur s'élève à 3,1% pour un intervalle de confiance de 95%.

    Le projet international d'étude de l'opinion publique Sputnik.Opinions a été lancé en janvier 2015, en partenariat avec les célèbres instituts Populus, Ifop et forsa. Dans le cadre du projet des sondages sont régulièrement menés dans les pays d'Europe et aux États-Unis sur des sujets sociaux et politiques d'actualité.

    Dossier:
    Sputnik.Opinions (30)

    Lire aussi:

    Mobilisation générale! Pour Morgan Freeman, la Russie a déclaré la guerre aux États-Unis
    Enquête sur l’ingérence de Sputnik: «sommet intellectuel atteint par l’establishment US»
    Trump sur l’ingérence russe dans l’élection: «Peut-être, c’étaient eux, ou peut-être pas»
    Tags:
    ingérence, élections, sondage, référendum d'indépendance en Catalogne (2017), législatives allemandes 2017, Présidentielle américaine 2016, Présidentielle française 2017, Royaume-Uni, Pologne, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik