International
URL courte
9322
S'abonner

Qualifiant de geste «hostile» le retrait des drapeaux russes de ses missions diplomatiques à San Francisco et à Washington, l’ambassadeur russe aux États-Unis a affirmé que les démarches prises par les autorités américaines allaient à l’encontre de leurs propos.

L'ambassadeur russe aux États-Unis Anatoli Antonov a appelé les autorités américaines à mettre fin à la saisie des biens diplomatiques russes accompagnée d'actes «insultants» et à remettre les symboles étatiques sur les bâtiments des missions diplomatique et commerciale russes à San Francisco et à Washington.

«Ces démarches ne font qu'aggraver le dialogue russo-américain», a-t-il indiqué, qualifiant le retrait des drapeaux de geste «extrêmement hostile» qui allait à l'encontre de l'intention américaine d'«améliorer les relations bilatérales».

«Ces bâtiments ont été de facto saisis plus tôt par les autorités américaines. En violation du droit international, des accords bilatéraux et de la législation américaine», a poursuivi M. Antonov.

Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions fin août, lorsque les autorités américaines ont exigé de Moscou la fermeture de son Consulat général à San Francisco, ainsi que de ses deux représentations commerciales à Washington et à New York. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ces décisions de prises de contrôle hostiles. Le 2 septembre, des perquisitions se sont déroulées dans les deux missions en présence d'agents du FBI.

Le département d'État nie les faits qualifiant les fouilles d'«inspections».

En décembre 2016, Barack Obama, alors Président des États-Unis, avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusations catégoriquement rejetées par le Kremlin. Les États-Unis avaient alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

Lire aussi:

L'alerte incendie au consulat russe de San Francisco est un «cirque», selon Zakharova
La perquisition programmée du consulat russe à San Francisco qualifiée d’invasion
La fermeture du consulat à San Francisco, une violation flagrante du droit international
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Tags:
Russie, États-Unis, Washington, San Francisco, Anatoli Antonov, biens diplomatiques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook