Ecoutez Radio Sputnik
    la Maison-Blanche

    Washington a «mis le cap sur la révision de traités internationaux sur la stabilité»

    © Sputnik. Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    10997522

    La présence massive des militaires américains sur le territoire de la Pologne, soit à proximité des frontières russes, viole les accords internationaux et crée une menace à la sécurité de la Russie, estime un expert.

    La décision des autorités américaines de dépêcher en Pologne une nouvelle brigade blindée constitue une violation «flagrante» de l'Acte fondateur Otan-Russie, signé en 1997 et qui concerne le stationnement permanent de forces supplémentaires de l'Alliance, affirme le directeur du Centre russe de l'analyse du commerce international des armes, Igor Korotchenko. Selon l'entente des deux parties, l'Alliance s'engageait par cet Acte à ne déployer aucun «contingent militaire important» à proximité du territoire de la Russie.

    «Cette démarche […] témoigne du fait que Washington a de facto mis le cap sur la révision de toute une série d'importants traités internationaux en matière de stabilité stratégique», indique-t-il.

    L'expert a rappelé que les États-Unis ont déjà «mis en question le traité Ciel ouvert par leurs décisions unilatérales d'interdire les vols d'observation des avions russes». De plus, poursuit-il, le «retrait du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire n'est pas non plus exclu». Et d'ajouter: «aujourd'hui, on observe encore un pas dans cette direction.»

    «La présence de composantes des force supplémentaires de la machine militaire américaine sur le territoire de la Pologne n'est pas seulement un acte hostile, mais une décision qui crée une menace aux intérêts nationaux de la Russie», a-t-il conclu.

    Moscou a affirmé ce jeudi que sur fond des manœuvres militaires Zapad 2017, organisées conjointement par la Russie et la Biélorussie, les États-Unis ont dépêché une brigade blindée supplémentaire en Pologne. «Contrairement à toutes les déclarations faites par l'Otan et les États-Unis concernant l'insignifiance des troupes dépêchées vers les frontières russes, de facto, on y a déployé non pas une brigade, mais une division mécanisée des Forces armées américaines, vers laquelle il est possible de dépêcher en deux heures un contingent depuis la base américaine la plus proche en Europe», a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense évoquant à cet égard la base de Ramstein, en Allemagne.

    Lire aussi:

    L’Otan augmente sa présence dans les zones européennes où ils ont promis de ne le faire
    Les exercices Zapad, menace pour l’Occident? La Défense russe met les points sur les i
    Traité FNI: le retrait des USA déclencherait une déstabilisation politico-militaire totale
    Tags:
    stabilité, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), OTAN, Washington, Pologne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik