International
URL courte
11326
S'abonner

La Russie et l'Arabie saoudite visent à conclure dans les jours à venir le contrat sur la livraison de systèmes de missiles russes S-400.

La Russie et l'Arabie saoudite mettront le cap dans les jours à venir sur la conclusion d'un contrat portant sur la livraison de systèmes de missiles russes S-400, a déclaré aux médias russes le conseiller du Président russe pour la coopération militaro-technique, Vladimir Kojine.

«Dans un avenir très proche. Désormais, c'est l'heure des négociations, de la coordination», a déclaré Vladimir Kojine, répondant à la question des journalistes sur la date de la conclusion du contrat.

Moscou et Riyad se sont entendus sur la livraison de systèmes de missiles russes S-400 lors d'une visite, début octobre, du roi Salmane à Moscou, reçu au Kremlin par Vladimir Poutine.

La Russie fournira par ailleurs à l'Arabie saoudite des missiles polyvalents Kornet-EM ainsi que des lance-roquettes multiples TOS-1A Bouratino, des lance-grenades AGS-30 et des fusils d'assaut Kalachnikov AK-103. En outre, l'agence russe chargée des exportations du complexe militaro-industriel russe Rosoboronexport et l'entreprise publique d'armement saoudienne (SAMI) ont signé un contrat de production sous licence d'AK-103 et de ses cartouches dans le royaume.

Le système S-400 Triumph, à ce jour unique au monde, est destiné à abattre des cibles aériennes, y compris des avions et des missiles. Fin août, le Service fédéral pour la coopération militaire et technique (FSVTS) avait annoncé avoir reçu près de dix requêtes concernant l'achat de S-400.

Le Kremlin a souligné que la coopération entre la Russie et l'Arabie saoudite dans le domaine de la défense n'était pas dirigée contre des pays tiers mais qu'elle visait à assurer la «stabilité dans le monde et dans la région».

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
AK-103, Kornet, TOS-1 Bouratino, S-400, Vladimir Kojine, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Riyad, Arabie Saoudite, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook