Ecoutez Radio Sputnik
    Pikachu

    Quand la Main du Kremlin manipule Pikachu pour interférer dans la présidentielle US

    © AFP 2017 KAZUHIRO NOGI
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    6987510

    Pikachu et ses amis monstres sont devenus des armes dans la Main du Kremlin, affirme CNN, qui semble n’en point douter: les Pokémons ont servi Moscou pour semer le désordre racial dans la société américaine.

    Alors que Donald Trump fêtera bientôt son premier anniversaire à la Maison-Blanche, la saga sur l'«intervention russe» est loin de toucher à sa fin. Cette fois-ci, c'est CNN qui s'évertue à attraper les omniprésents agents du Kremlin, tels des Pokémons.

    La comparaison ne doit rien au hasard: c'est justement le célèbre jeu appelant à partir en quête de drôles de créatures à travers le monde qui, à en croire l'enquête menée par la chaîne américaine, a servi le projet macabre du Kremlin destiné à attiser les tensions raciales aux États-Unis et influencer ainsi la campagne présidentielle.

    Comment est-ce possible? Armez-vous de patience, car le schéma est bien rusé. À en croire CNN, tout est parti d'une campagne baptisée Do Not Shoot Us («Ne nous tirez pas dessus»). Destinée à dénoncer les violences policières, celle-ci disposait de tout un éventail de pages sur les réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram et Youtube.

    Mais ce qui préoccupe particulièrement la chaîne américaine, c'est que les liens publiés sur le site donotshoot.us menaient vers une page Tumblr qui aurait été liée à l'agence russe Internet Research Agency. Si vous ne vous êtes toujours pas perdu dans ce labyrinthe, voici enfin le nœud du problème:

    Ce compte, explique la chaîne, aurait encouragé les sympathisants du mouvement Black Lives Matter à jouer près de lieux connus pour leurs brutalités policières aux États-Unis et à donner à leur monstres virtuels les noms des victimes.

    Et pour ce faire, la page Tumblr en question, affirme CNN, a organisé un concours et a offert des cartes cadeaux Amazon pour récompenser les gagnants.

    Le seul hic, c'est que la chaîne n'a réussi à trouver aucune preuve pour étayer ses propos, les participants et les faits attestant que les cartes ont été distribuées ayant étrangement disparu sans laisser de trace. Attendons donc que la chaîne attrape au moins un Pokémon qui a juré loyauté au Kremlin pour l'interroger…

    Quand la Main du Kremlin manipule Pikachu pour interférer dans la présidentielle US
    © Sputnik.

    Lire aussi:

    La Main du Kremlin manipule Pikachu pour interférer dans la présidentielle US?
    La visite en Russie d’un ex-conseiller de Trump intéresse le FBI
    La « chasse » aux hackers russes a tourné court, CNN ferme son service d'investigation
    Tags:
    Pokemon Go, Présidentielle américaine 2016, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik