Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Erdogan: «les États-Unis mentent à tout le monde»

    © REUTERS/ Yasin Bulbul/Presidential Palace
    International
    URL courte
    3398211014

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé de mensonges les représentants américains, qui avaient affirmé qu’ils ne pouvaient pas rencontrer l’employé du consulat général des États-Unis à Istanbul arrêté il y a quelques jours.

    Les autorités américaines sont hypocrites et ne disent pas la vérité, a lancé le chef d'État turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours à Ankara en commentant la situation autour de l'arrestation en Turquie d'un employé du consulat général américain à Istanbul.

    «Les États-Unis mentent à tout le monde. Personne n'a demandé d'organiser un rendez-vous avec l'employé de leur consulat après son arrestation le 4 octobre. Ont-ils besoin d'un document [portant sur les accusations, ndlr]? C'est le tribunal, pas le ministère des Affaires étrangères, qui va le faire parvenir», a expliqué le Président turc.

    Il a en outre pointé l'hypocrisie des États-Unis qui se présentent comme des partenaires de la Turquie.

    «Lors de nos entrevues en privé, ils nous font des promesses et nous donnent des garanties mais, derrière notre dos, ils mènent leurs jeux vilains, qui ont pris un tel caractère qu'il est impossible de le cacher», a résumé Recep Tayyip Erdogan.

    Depuis quelques mois, les relations entre Ankara et Washington sont au plus bas. Les missions diplomatiques turques sur le territoire américain ont suspendu la délivrance de visas aux citoyens américains, hors visas d'immigration, invoquant la nécessité «d'étudier de nouveau la question des engagements du gouvernement américain concernant la sécurité des missions diplomatiques turques et de leur personnel». Par cette démarche, Ankara espère «réduire au minimum» le nombre de visiteurs des ambassades et des consulats aux États-Unis.

    La même annonce avait été faite la veille par l'ambassade américaine à Ankara. Les États-Unis avaient suspendu la délivrance de visas non immigrants aux citoyens turcs après l'arrestation à Istanbul de Metin Topuz, employé du consulat général américain.

    Lire aussi:

    A quoi pourrait conduire l'aggravation des relations turco-américaines
    Les États-Unis suspendent la délivrance de visas en Turquie
    En achetant des S-400 russes, Ankara s’exposerait-elle aussi au risque de sanctions US?
    Tags:
    vérité, hypocrisie, mensonge, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik