International
URL courte
4725
S'abonner

Annonçant la libération de la ville de Mayadine par les forces armées syriennes soutenues par l'aviation russe, le porte-parole du ministère russe de la Défense a accusé la coalition internationale dirigée par les États-Unis de mauvaise planification de l'opération à Raqqa.

La libération de Mayadine, dernier bastion important des terroristes dans l'est de la Syrie par les troupes gouvernementales, soutenues par les Forces aérospatiales russes, contraste avec la stupeur dans laquelle se trouve la coalition internationale qui s'est enlisée à Raqqa, a déclaré ce samedi Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

«Les actions réussies de l’armée syrienne dans son écrasement de la dernière place d’armes de Daech dans l’est de la Syrie contraste fortement avec la stupeur dans laquelle se trouve depuis plusieurs mois la coalition internationale dirigée par les États-Unis qui s’est enlisée à Raqqa», a-t-il déclaré.

Et de souligner que les bombardements des quartiers résidentiels et la «destruction consciencieuse de toutes les sources naturelles d’approvisionnement de Raqqa en eau» n’avaient apporté pour le moment que «des milliers de victimes au sein de la population "libérée" et de vives exemples d’organisation inexperte de cette opération militaire», a ajouté M.Konachenkov.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par l'aviation de la coalition, mènent une opération appelée à déloger les terroristes de Raqqa, «capitale» de Daech en Syrie, depuis le mois de juin.

Lire aussi:

Une rencontre entre Parly et son homologue britannique aurait été annulée sur fond de crise des sous-marins
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
Un avion militaire s'écrase dans une zone résidentielle au Texas - images
La lettre envoyée par Darmanin à la maison d’édition Nawa
Tags:
Syrie, Raqqa, Mayadine, Igor Konachenkov, coalition anti-Daech, Daech, victimes, frappe aérienne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook