Ecoutez Radio Sputnik
    Les enregistrements d'une boîte noire du Tupolev Tu-154 qui s'était écrasé près de la ville de Smolensk en Russie en avril 2010

    Crash de Smolensk: la Défense polonaise évoque une explosion à bord

    © Sputnik . Georgy Kurolesin
    International
    URL courte
    16126

    Une commission polonaise enquêtant sur le crash de l’avion du président Lech Kaczynski dans la région de Smolensk en Russie qui tente de prouver que l’avion aurait explosé avant de s’écraser aurait découvert l’enregistrement d’une explosion à bord.

    Une commission polonaise étudiant les enregistrements d'une boîte noire du Tupolev Tu-154 qui s'était écrasé près de la ville de Smolensk en Russie en avril 2010 aurait identifié le son d'explosion, selon le ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz.

    «Nous avons découvert dans les enregistrements d'une boîte noire le moment de l'explosion, il a été identifié. À l'heure actuelle, nous procédons à une analyse pour exclure toute possibilité d'une autre interprétation de cet enregistrement électronique», a déclaré le ministre, cité par Polskie Radio.

    Le Tu-154, avec à son bord le président polonais Lech Kaczynski, s'est écrasé le 10 avril 2010 aux abords de l'aéroport de Smolensk.
    La catastrophe a coûté la vie au président polonais Lech Kaczynski et à 95 autres personnes.

    Début 2011, le Comité intergouvernemental d'aviation a rendu public un rapport sur les causes du crash indiquant que l'avion s'était écrasé suite à la décision de l'équipage de ne pas se diriger vers l'aéroport de secours.

    En 2016, la chaîne télévisée polonaise TVN24, a publié des extraits de l'enregistrement sur lesquels on entend que les pilotes ignorent les avertissements des contrôleurs aériens et que des personnes font régulièrement irruption dans la cabine de pilotage.

    Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, avait déjà déclaré en avril dernier suite aux allégations de la partie polonaise sur une explosion à bord de l'avion présidentielle qu'aucune preuve ne venait étayer la théorie avancée par la justice polonaise. Ainsi, à la question des journalistes de savoir si le Kremlin pouvait commenter ce rebondissement, M. Peskov a répondu par la négative:

    «Nous ne savons pas par quoi a été guidée cette commission, sur quoi elle s'est fondée pour tirer ses conclusions. L'enquête possède des données précises, ainsi que l'enregistrement des conversations à bord de l'avion, les enregistrements des pilotes et des contrôleurs aériens qui ne contiennent aucun signe pouvant étayer cette thèse [de l'explosion, ndlr]», a déclaré le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    enquête, Crash de Smolensk, Antoni Macierewicz, Lech Kaczynski, Smolensk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik