International
URL courte
0152
S'abonner

Les forces de peshmergas quittent le sud de Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et le Kurdistan, où le contrôle avait été repris par l'armée irakienne, a appris ce lundi à Sputnik une source informée au sein de l'armée irakienne.

«Les forces conjointes ont établi un périmètre de sécurité dans le banlieue de Leilan, au gisement pétrolier Baba Gurgur ainsi qu'à la société pétrolière du nord», a-t-elle communiqué à Sputnik.

Le contrôle a été également pris sur l'aéroport de la ville.

«Les forces de la police fédérale et les forces d'action rapide ont pris le contrôle de l'aéroport de Kirkouk», a, dans le même temps, communiqué le commandement de l'armée.

Des combats ont opposé dans la nuit de dimanche à lundi des militaires irakiens et kurdes au sud de la ville de Kirkouk, tandis que les troupes fédérales ont progressé dans la province disputée, en certains endroits, a-t-on appris plus tôt dans la journée.

Dans la nuit, la télévision officielle a annoncé que les troupes avaient repris «sans combat» aux peshmergas de «larges zones» de la province (annonce aussitôt démentie par les autorités du Kurdistan).

Le référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien, fermement condamné par le gouvernement du pays, s'est tenu le 25 septembre dernier. La population de la région autonome a voté à 92% en faveur de son indépendance. Les autorités irakiennes ont qualifié le référendum d'illégitime, soulignant qu'elles ne mèneront pas de négociations avec le gouvernement régional.

Plus tard, le Parlement irakien a demandé au Premier ministre Haider al-Abadi d'envoyer des troupes dans la région de Kirkouk, disputée entre Bagdad et le Kurdistan, en vue de reprendre le contrôle des gisements pétroliers.

Lire aussi:

Un coup d'État a échoué au Soudan
L'Azerbaïdjan intercepte plus d'une demi tonne d'héroïne destinée à l'Europe
La France obtient le soutien des Européens face à Washington
Le PM australien ne s'entretiendra pas avec Macron à New York
Tags:
Actualités, International, Kirkouk, Kurdistan irakien, Bagdad, peshmergas, contrôle, militaires, Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook