International
URL courte
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)
243
S'abonner

Selon le juriste espagnol Angel Bordas contacté par Sputnik, le dirigeant catalan doit répondre devant la justice pour diverses «violations de la Constitution de l'Espagne».

Abus de position dominante, désobéissance à la justice, mutinerie: tels sont les crimes imputés au président de la Généralité de Catalogne Carles Puigdemont par un groupe d'avocats espagnols qui ont intenté un procès à son encontre devant la Cour suprême de Catalogne.

«Nous devons mener une enquête, engager des poursuites judiciaires et condamner tous ceux qui sont responsables de violations de la Constitution espagnole», a déclaré l'un des auteurs de la plainte Angel Bordas dans un entretien accordé à Sputnik.

​«On ne peut pas enfreindre les règles et exiger ensuite le dialogue, cela relève du chantage», estime l'interlocuteur de l'agence.

Lors du référendum d'autodétermination organisé en Catalogne le 1er octobre, plus de 90% des électeurs ont voté pour l'indépendance de la région. Le taux de participation au scrutin, non reconnu par Madrid et émaillé de violents heurts avec les forces de l'ordre, s'est établi à 43,03%.

La semaine dernière, lors d'une séance plénière du parlement catalan, Carles Puigdemont a demandé un mandat pour proclamer l'indépendance de la province, tout en proposant de «suspendre» cette déclaration pour créer les conditions favorables à un dialogue avec Madrid.

Lundi, M.Puigdemont a adressé une lettre au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy dans laquelle il proposait un délai de deux mois pour négocier sur l'indépendance de la région. Le gouvernement a peu après estimé que l'exécutif catalan «n'avait pas apporté les clarifications demandées» quant à la proclamation de son indépendance.

Dossier:
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Navire turc arraisonné par une frégate allemande, Ankara fulmine
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
référendum d'autodétermination en Catalogne (2017), violations, action en justice, procès, Constitution, indépendance, Cour suprême de Catalogne, Angel Bordas, Carles Puigdemont, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook