International
URL courte
3013
S'abonner

Facebook chercherait à embaucher des personnes ayant accès aux informations classifiées des États-Unis pour prévenir d'éventuelles ingérences dans les élections, a annoncé à Bloomberg une source familière de la situation qui a requis l'anonymat.

Facebook voudrait avoir à son service des employés à habilitation de sécurité pour empêcher l'apparition de «sociétés douteuses dans les réseaux sociaux» à la veille d'élections dans différents pays, a précisé la source. Grâce à leur habilitation, ces employés devraient reconnaître rapidement de telles sociétés, a-t-elle ajouté.

Les candidats à ces postes sont le plus souvent d'anciens fonctionnaires du gouvernement ou du renseignement. Toujours selon la même source, leur habilitation devient inactive une fois qu'ils ne travaillent plus pour le gouvernement, mais peut être réactivée. Bloomberg fait remarquer qu'embaucher des personnes à habilitation de sécurité est une pratique courante pour des sociétés privées.

Facebook s'est refusé à tout commentaire. Le bureau du directeur du renseignement national (DNI) et le département de la Sécurité intérieure des États-Unis n'ont, eux non plus, pas répondu aux demandes de l'agence.

Facebook avait précédemment annoncé son intention d'embaucher plus d'un millier d'employés pour lutter contre la publicité politique sur le réseau social. Selon des informations parues précédemment, Facebook aurait admis devant le Congrès le financement de certaines publicités sur sa plateforme en vue d'influencer la présidentielle de 2016.

Facebook aurait fourni ces données à l'équipe de Robert Mueller, ancien directeur du FBI et procureur spécial chargé de l'enquête sur les soupçons d'ingérence russe durant la campagne présidentielle.

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un policier renversé et projeté au sol après avoir voulu contrôler un individu à motocross à Lyon
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Tags:
fonctionnaires, agents, embauche, FBI, Bloomberg, Facebook, Inc, Robert Mueller, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook