International
URL courte
24022
S'abonner

Le commandement américain en Corée du Sud effectuera un exercice pour préparer les familles des militaires et le personnel civil à l’évacuation du pays. Selon le Pentagone, il s’agit d’un exercice régulier. Néanmoins, la chaîne de télévision sud-coréenne YTN indique que des militaires américains ne communiquent généralement pas sur ces évènements.

Le commandement américain en Corée du Sud a informé d'un exercice impliquant les familles des militaires pour les préparer à l'évacuation du pays en cas de situations d'urgence, indique la chaîne de télévision sud-coréenne YTN.

Selon le commandement, l'exercice Courageous Channel, avec la participation du ministère sud-coréen de la Défense et du département d'État américain, aura lieu du 23 au 27 octobre.

«Dans le cadre de Courageous Channel, des militaires et leurs familles seront prêts à l'action en cas de différents évènements, y compris la gestion de crises et, notamment, l'évacuation du personnel civil en cas de catastrophe naturelle ou provoquée par des activités humaines», informe le commandement.

En outre, il s'agit d'un exercice régulier qui n'est pas incité par la situation actuelle en péninsule coréenne, expliquent des militaires.

Toutefois, YTN indique que le commandement américain en Corée du Sud ne fait généralement pas de déclarations publiques sur le calendrier d'exercices comme Courageous Channel.

Lundi, des marins américains et sud-coréens ont débuté de grandes manœuvres près des côtés de la péninsule coréenne. Elles dureront du 16 au 26 octobre.
De son côté, Pyongyang condamne fermement toutes les manœuvres de Washington et Séoul.

Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang procèdent à un échange régulier de menaces et d'intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
Tags:
famille, commandement, militaires, exercices navals, exercices d'évacuation, Pentagone, Donald Trump, Kim Jong-un, Washington, Pyongyang, Séoul, Péninsule de Corée, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook