Ecoutez Radio Sputnik
    Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères

    Pékin: aucun pays ne veut de guerre nucléaire dans la péninsule coréenne

    © AFP 2019 NICOLAS ASFOURI
    International
    URL courte
    2121
    S'abonner

    Pékin appelle toutes les parties concernées par la crise dans la péninsule coréenne à faire preuve de retenue et à œuvrer pour réduire les tensions dans la région.

    Un conflit nucléaire dans la péninsule coréenne ne correspond aux intérêts d'aucun pays, a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang lors d'un point presse.

    Auparavant, le représentant permanent adjoint de la Corée du Nord auprès des Nations unies Kim In Ryong a déclaré que la situation sur la péninsule coréenne avait atteint «un point critique» et que la guerre nucléaire «pourrait éclater à tout moment».

    «Un tel scénario n'est dans l'intérêt d'aucun pays. La Chine espère toujours que toutes les parties concernées par la situation déjà compliquée dans la péninsule coréenne feront preuve de retenue et déploieront plus d'efforts pour réduire les tensions dans la région», a indiqué le porte-parole de la diplomatie chinoise.

    La situation ne cesse de se dégrader autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H).

    Le Président américain Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang et a qualifié son dirigeant Kim Jong-un d'«homme-fusée» embarqué dans «une mission-suicide».

    Tags:
    tensions, nucléaire coréen, guerre nucléaire, Kim In Ryong, Lu Kang, Chine, Péninsule de Corée, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik