Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    Ces pays européens à portée des missiles de la Corée du Nord

    © REUTERS/ KCNA
    International
    URL courte
    53184742336

    En 2017, la Corée du Nord a multiplié ses tests balistiques et nucléaires suscitant la préoccupation de nombreux États. On se demande si Pyongyang se décidera à utiliser ses armes dans un combat réel. Quoi qu’il en soit, quels pays les missiles nord-coréens peuvent-ils atteindre?

    La plus grande partie de l’Europe serait menacée si la Corée du Nord passait des paroles aux actes et commençait à tirer des missiles de moyenne ou longue portée, affirme la chaîne de télévision américaine ABC après avoir étudié les informations disponibles sur la portée des missiles nord-coréens.

    Depuis février, Pyongyang a mené 15 tests balistiques et nucléaires, dont la plupart ont été couronnés de succès. Il a notamment tiré deux missiles balistiques intercontinentaux Hwasong-14 d’une portée de 8.500 km. Un missile a survolé le Japon en septembre. Un autre test a provoqué un séisme en Chine.

    Leur utilisation met en danger l’ensemble de l’Europe de l’Est, la Turquie, la Grèce, les pays scandinaves, l’Allemagne, le nord-est de l’Italie, l’Écosse, le nord de l’Angleterre, l’Alaska, l’ouest du Canada, ainsi que le Proche-Orient, l’Inde, le nord-est de l’Égypte, le nord de la Somalie et la plus grande partie de l’Australie, dont les villes de Perth et de Brisbane, note la chaîne.

    Ces derniers mois, la Corée du Nord a également testé un missile d’une portée de 10.000 km. Dans ce contexte, on peut considérer l’ensemble de l’Europe, à l’exception de certaines parties du sud de l’Espagne et le Portugal, comme un territoire à risque. Parmi les territoires menacés se trouvent aussi la Tunisie, l’Égypte, l’Australie, la plupart de l’Afrique de l’Est et de la Libye, les villes américaines de New York, de Los Angeles et de Washington, la ville néo-zélandaise d’Auckland et le nord-ouest du Mexique.

    Pyongyang dispose aussi de missiles d’une portée intermédiaire (4.500 km) qui présentent une menace pour la plus grande partie de la Chine, l’est de la Russie, la plupart des pays de l’Asie du Sud-Est, dont la Thaïlande et les Philippines, ainsi que pour l’île de Guam qui abrite deux bases militaires américaines.

    Les pays situés à moins de 2.000 km de la Corée du Nord doivent également se méfier des missiles nord-coréens de moyenne portée qui sont assez fiables. Seuls deux des neuf tests de missiles de ce type ont échoué. Cela doit mettre en garde les Japonais, y compris les habitants de Tokyo, ainsi que les habitants du nord-est de la Chine, de la Mongolie orientale et du sud-est de la Russie.

    Pyongyang dispose aussi de missiles Scud-C MaRV et Scud-B MaRV qui peuvent frapper des régions dans un rayon de 1.000 km. Ces missiles sont surtout dangereux pour les voisins de la Corée du Nord que sont la Corée du Sud et le Japon.

    Les missiles tirés par des sous-marins nord-coréens présentent également une menace. Ils ont actuellement une portée de 1.200 km, mais peuvent potentiellement frapper des cibles dans un rayon de 2.800 km, ce qui met en danger la région du Pacifique.

    Les menaces de frappes que la Corée du Nord échange avec les États-Unis placent le monde au bord d’une guerre nucléaire. Washington dit d’ailleurs se préparer «au pire». 

    Selon ABC, les régions situées hors de la portée des missiles nord-coréens sont le Brésil, l’Argentine, le Chili, la Bolivie, le Pérou, le Paraguay, l’Uruguay, le sud de l’Équateur, du Venezuela, de la Colombie, du Guyana, du Suriname et de la Guyane française, ainsi que certaines régions de l’Antarctique.

    D’ailleurs, avant d’acheter des billets d’avion pour ces régions «sûres», rappelez-vous que les missiles nord-coréens sont encore à l’étape des tests. Cela signifie que Pyongyang dispose en réalité de missiles d’une portée beaucoup moins impressionnante, rassurent les journalistes d’ABC.

    Missiles nord-coréens: quelle menace?
    © Sputnik.
    Missiles nord-coréens: quelle menace?

    Lire aussi:

    Missile menaçant pour le Japon : Pyongyang menacé d’une riposte militaire
    Nouveau tir de missile balistique nord-coréen, Trump averti
    La Corée du Nord menace d'attaquer aux missiles les bases US de Guam
    Tags:
    menace nord-coréenne, missiles à longue portée, missiles à courte portée, missiles à moyenne portée (MMP), missiles balistiques, tests nucléaires, Hwasong-14, Scud-C, Scud-B, Corée du Nord, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik