Ecoutez Radio Sputnik
    Police, Kiev

    Une manifestation dans le centre de Kiev dégénère en heurts avec la police

    © Sputnik. Stringer
    International
    URL courte
    4792181

    Au moins dix personnes ont été blessées lors des heurts entre manifestants et forces de l’ordre qui ont commencé mardi soir devant le siège du parlement ukrainien à Kiev. Les manifestants réclament la création d’un tribunal anti-corruption et la modification de la législation électorale.

    Les affrontements entre les manifestants et la police, qui ont commencé mardi soir devant le siège de la Rada (parlement ukrainien) dans le centre de Kiev, ont fait au moins dix blessés, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

    ​La police et la Garde nationale ont essayé d’empêcher plusieurs dizaines de manifestants d’apporter et d’installer des tentes devant le siège du parlement. Les protestataires ont endommagé des barrières métalliques et un détecteur de métaux et se sont emparés de plusieurs boucliers anti-émeutes.

    ​Au moins un agent de police a été blessé. Plusieurs manifestants ont eu besoin de soins médicaux sur place. Une personne a été évacuée en ambulance.

    ​Les protestataires ont commencé à installer des tentes sur la place devant le parlement. Un manifestant a déclaré à Sputnik que «700 autres tentes» seraient bientôt acheminées sur la place.

    ​Des inconnus ont dispersé du gaz pendant  ces heurts, ont indiqué à Sputnik plusieurs participants à l’action de protestation.

    Le ministère ukrainien de l’Intérieur a promis de «traduire tous les coupables en justice».

    ​Quelques milliers de personnes se sont rassemblées mardi dans le centre de la capitale ukrainienne pour exiger la suppression de l'immunité parlementaire, la modification de la législation électorale et la création d’un tribunal anti-corruption.

    Les manifestants brandissent les drapeaux des partis nationalistes Svoboda et Corps national (créé sur la base du bataillon nationaliste Azov qui combattait les Ukrainiens de l'Est n'ayant pas accepté le coup d'État de 2014 à Kiev), ainsi que du parti de Mikhaïl Saakachvili, ex-Président géorgien et ex-gouverneur de la région ukrainienne d'Odessa déchu de la nationalité ukrainienne, et d'autres partis et ONG.

    Certains manifestants se disent prêts à passer la nuit devant le parlement.

    Lire aussi:

    Manif à Kiev: malgré plusieurs blessés, la police qualifie d’«adéquates» ses actions
    Manifestations à Kiev: le Kremlin prend la parole
    À Kiev, les radicaux se préparent à prendre d’assaut le Parlement
    Tags:
    police, blessés, émeutes, manifestation, Garde nationale de l'Ukraine, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik