Ecoutez Radio Sputnik
    Valentina Matvienko

    Une parlementaire russe s’exprime sur les possibilités de régler la crise nord-coréenne

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    964

    Moscou s’oppose à l’élargissement du club des puissances nucléaires et considère qu’il faut inciter la Corée du Nord à signer l’accord sur la non-prolifération des armes nucléaires, a déclaré mercredi la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko.

    Sur fond de tensions accrues sur la péninsule coréenne, la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko a appuyé sur la nécessité d'adhésion de Pyongyang à l'accord sur la non-prolifération des armes nucléaires.

    «La Russie occupe une position claire: nous sommes contre l'élargissement du club des puissances nucléaires, nous ne soutenons que le régime de la non-prolifération [des armes nucléaires]. Nous estimons qu'il est extrêmement important d'inciter la Corée du Nord à signer cet accord [sur la non-prolifération des armes nucléaires, ndlr]», a-t-elle déclaré mercredi lors de la conférence de presse à l'issue de la 137e session de l'Union interparlementaire.

    Lundi, Vladimir Poutine a signé un décret sur l'adoption de restrictions supplémentaires à l'égard de la Corée du Nord en réaction aux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang. Le texte de 40 pages compte une liste de 11 citoyens et 10 organismes nord-coréens liés au programme nucléaire de Pyongyang qui font l'objet de restrictions, ainsi qu'une liste des matériaux, technologies et produits interdits à l'exportation vers la Corée du Nord.

    La Russie a suspendu en outre sa coopération scientifique et technique avec les organisations et les personnes représentant la Corée du Nord, à l'exception des échanges médicaux. Le décret élargit la liste des métiers qui ne peuvent pas être enseignés aux étudiants nord-coréens en Russie.

    Lire aussi:

    Quel avenir pour les relations entre Moscou et Pyongyang après les sanctions?
    Pyongyang dit rester attaché au principe de non-prolifération nucléaire
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Tags:
    armements, non-prolifération des armes nucléaires, nucléaire coréen, tests nucléaires, Conseil de la Fédération, Valentina Matvienko, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik