International
URL courte
20600
S'abonner

Trente terroristes ont rendu les armes dans la partie nord-est de la province syrienne d'Alep affirmant qu'ils avaient été obligés de combattre aux côtés des djihadistes du Front al-Nosra.

Trente terroristes ont quitté les régions contrôlées par les djihadistes et se sont constitués prisonniers auprès de l'armée syrienne dans le nord-est de la province d'Alep, et ce avec la médiation du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Selon un des terroristes qui se sont rendus à l'armée syrienne, les djihadistes les avaient obligés à prendre les armes.

«Les djihadistes du Front al-Nosra ne nous laissaient pas partir. Pendant plusieurs années nous avons vécu à côté d'eux et ils nous ont obligés à travailler pour eux. Mais à présent, ils sont à bout de forces et ils nous ont donné des armes pour nous forcer à faire la guerre. On ne pouvait plus attendre et nous nous sommes enfuis à la tombée de la nuit», a-t-il raconté.

A la demande des autorités syriennes, les représentants du Centre russe pour la réconciliation ont raccompagné les prisonniers à Alep où ils devront remplir des déclarations visant à normaliser leur statut.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Un petit chien se sacrifie pour sauver sa propriétaire des crocs d’un imposant canidé
Tags:
prisonniers, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Front al-Nosra, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook