International
URL courte
5210110
S'abonner

La situation autour de la péninsule coréenne s'est détériorée en raison des exercices navals américano-sud-coréens. Sur fond de ces manœuvres qui, selon Pyongyang, représentent un danger de guerre, la Corée du Nord aurait menacé les États-Unis de porter une frappe «inimaginable» au moment le plus «inattendu», selon l'agence nord-coréenne KCNA.

Pyongyang aurait menacé Washington de porter un coup «inimaginable» au moment le plus «inattendu», a annoncé ce jeudi l'agence Yonhap, se référant à la déclaration de l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Selon la source, cette menace aurait été provoquée par les exercices militaires conjoints des États-Unis et de la Corée du Sud sur la péninsule coréenne.

«Les États-Unis, apparemment, seraient devenus fous, ramenant directement sous notre nez les cibles que nous avons identifiées comme principales. Les États-Unis devraient prendre en considération que notre coup les frappera à de manière inimaginable et au moment le plus inattendu», rapporte l'agence.

Lundi 16 octobre, les États-Unis et la Corée du Sud ont entamé des exercices navals en mer du Japon et en mer Jaune, engageant environ 40 bâtiments de guerre, dont un groupe aéronaval américain conduit par le porte-avions USS Ronald Reagan.

Selon la chaîne d'information sud-coréenne YTN, les manœuvres en mer du Japon visent à s'entraîner à frapper les sites militaires clés de la Corée du Nord dans l'hypothèse d'une «situation d'urgence» sur la péninsule. L'opération en mer Jaune aura pour objectif de parer à une attaque ennemie.

Pyongyang a exhorté, pour sa part, Washington et Séoul de mettre fin à tout exercice militaire sur la péninsule coréenne, car ces derniers représentant à ses yeux une menace de guerre.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Tags:
frappes, exercices militaires, USS Ronald Reagan, Pyongyang, Washington, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook