Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    Pyongyang assemblerait un nouveau sous-marin porteur de missiles balistiques

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    12243

    Face aux tensions actuelles avec Washington, la Corée du Nord aurait initié la construction d’un nouveau sous-marin porteur de missiles balistiques. C’est du moins ce qu’estiment les services de renseignement américains.

    Les services de renseignement américains ont assuré le 17 octobre au rédacteur du magazine Diplomat, Ankit Panda, que la Corée du Nord aurait lancé l'assemblage d'un sous-marin de la classe Sinpo-C au chantier naval de Sinpo, situé sur la côte est du pays. Le sous-marin serait doté d'un système de propulsion diesel-électrique, aurait un déplacement de 2.000 tonnes et une largeur maximale de 11 mètres.

    Selon certains analystes, l'armée nord-coréenne bénéficierait d'un financement remarquable pour le développement de ses sous-marins, compte tenu des menaces actuelles auxquelles le pays fait face.

    «La flotte et l'aviation, américaines et sud-coréennes, sont maintenant à tel point supérieures à celles de Pyongyang qu'il ne disposerait que d'un seul moyen viable pour assurer sa survie, à savoir passer sous l'eau», avait affirmé début août Kyle Mizokami, tout en soulignant que «les sous-marins nord-coréens avaient l'avantage du nombre et de la surprise en période de paix».

    Aux yeux du Pentagone, le fait que la Corée du Nord continue à développer ses sous-marins porteurs de missiles balistiques «met en évidence l'engagement qu'a pris le régime de diversifier sa force balistique, de renforcer sa capacité de survie et de trouver de nouveaux moyens d'exercer une contrainte sur ses voisins», estime un rapport de 2015 soumis aux législateurs.

    Le rapport met notamment en lumière que «la Marine nord-coréenne dispose de l'une des plus grandes forces sous-marines avec environ 70 sous-marins d'attaque, de poche et spécialisés dans le combat côtier». Or, le nouveau sous-marin de la classe Sinpo-C serait le plus grand sous-marin nord-coréen à ce jour, souligne le magazine.

    D'ailleurs, une analyse de l'imagerie satellite 38 North en date du 11 octobre confirme l'un des éléments clés de l'article de Diplomat. «Compte tenu du mouvement continu au chantier naval de Sinpo, un programme d'assemblage de navires va probablement bon train», a indiqué son site internet, se référant à des images satellite prises le 21 septembre. Cependant, l'auteur du rapport, Joseph S. Bermudez, relève que «les images actuelles ne témoignent pas du test imminent d'un sous-marin porteur de missiles balistiques». 

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    La Défense russe publie la vidéo d’un B-52H américain intercepté par un chasseur russe
    Tags:
    missiles balistiques, sous-marins, défense, Sinpo-C, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik