Ecoutez Radio Sputnik
    Exercices conjoints russo-biélorusses Zapad-2017

    Zapad-2017: Lavrov fustige «l'attaque idéologique» des pays occidentaux

    © Sputnik . Evgueny Biyatov
    International
    URL courte
    Exercices militaires conjoints Zapad 2017 (24)
    5211
    S'abonner

    Le battage médiatique des pays occidentaux autour des manœuvres Zapad-2017 est une attaque idéologique et est un moyen «d'enfoncer dans la tête des simples gens» l'idée selon laquelle la Russie est agressive, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    Le ministre russe des Affaires étrangères a qualifié la réaction des pays occidentaux aux exercices conjoints russo-biélorusses Zapad-2017 d'attaque idéologique.

    «Les réactions de l'Occident aux manœuvres russo-biélorusses Zapad-2017 nous ont rendus perplexes. On leur a collé les étiquettes de manœuvres offensives, non transparentes, bien que la Russie ait invité des observateurs étrangers longtemps avant la tenue des exercices», a affirmé Sergueï Lavrov intervenant à la XVIe session des ministres des pays membres du Conseil euro-arctique de Barents (dont les membres permanents sont le Danemark, l'Islande, la Norvège, la Russie, la Finlande, la Suède et la Commission européenne).

    Les observateurs invités se sont volontiers déplacés et «ont contemplé [les exercices] avec plaisir», a-t-il souligné.

    «Cette attaque idéologique, une tentative d'enfoncer dans la tête des simples gens [l'idée] que la Russie est agressive, elle se poursuit. Pratiquement aucun média n'a parlé franchement de la réelle transparence au cours des manœuvres. A titre d'exemple, la fable sur les troupes russes qui resteraient en Biélorussie après les exercices.»

    Le plus ridicule, selon M.Lavrov, est que même après le retour des forces russes à leurs bases, les allégations sur le fait que «quelques militaires y sont tout de même restés» continuent d'être diffusées.

    «Comprenez-vous, c'est triste lorsque des adultes s'occupent, en gros, du décervelage de leur électorat», a résumé le ministre.

    Les exercices conjoints Zapad 2017 ont été organisés sur le territoire de la Biélorussie et de la Russie entre le 14 et le 20 septembre sous le commandement des chefs d'état-major des forces armées des deux pays. Les manœuvres, engageant 12.700 militaires, environ 680 pièces d'armements et véhicules, ainsi qu'environ 70 avions et hélicoptères et 10 navires, ont été suivies par 95 observateurs de 50 pays.

    Les exercices ont été accompagnés d'une hystérie médiatique sans précédent, selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Le général a estimé que l'agitation médiatique autour des exercices russes servait de «voile médiatique destiné à couvrir cette opération du Pentagone» et a alors posé crûment la question: «Qui donc prépare l'agression?».

    Moscou a affirmé qu'avant le début de ces manœuvres, les États-Unis avait dépêché une brigade blindée supplémentaire en Pologne «contrairement à toutes les déclarations faites par l'Otan et les États-Unis concernant l'insignifiance des troupes dépêchées vers les frontières russes».

    Dossier:
    Exercices militaires conjoints Zapad 2017 (24)
    Tags:
    idéologie, attaque, guerre médiatique, médias, exercices militaires, exercices conjoints, Zapad 2017, Sergueï Lavrov, Biélorussie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik