International
URL courte
XIVe réunion annuelle du Club de Discussion Valdaï (20)
44771
S'abonner

Le renforcement de la présence de l'Otan près des frontières russes ainsi que les exercices menés par ses troupes ne sont nullement préoccupants pour la Russie, a indiqué le Président russe.

La Russie n'est pas préoccupée par la présence de plus en plus accrue de l'Otan près de ses frontières, tout est sous contrôle, a déclaré Vladimir Poutine lors du discours qu'il a prononcé jeudi au Club de Discussion Valdaï dans la ville russe de Sotchi.

«Nous analysons, regardons attentivement, nous connaissons et comprenons toutes leurs démarches. On n'en est pas préoccupé. Laissons-les s'entraîner. Tout est sous contrôle», a répondu le chef de l'État russe à la question de savoir si le renforcement de la présence de l'Otan près des frontières russes représentait une menace pour le pays et quelle pourrait être la riposte.

Lors du sommet de Varsovie de 2016, l'Otan avait annoncé sa décision de déployer quatre bataillons multinationaux de 1.000 soldats chacun en Pologne et dans les pays baltes, des pays frontaliers de la Russie. Auparavant, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait annoncé qu'en dix ans, le nombre des effectifs de l'Otan près des frontières russes avait été multiplié par trois et par huit près des frontières occidentales.
En juin, dans une interview accordée au réalisateur américain Oliver Stone, Vladimir Poutine avait déclaré que l'expansion de l'Otan et le déploiement du bouclier antimissile américain en Europe obligeaient la Russie de réagir.

Dossier:
XIVe réunion annuelle du Club de Discussion Valdaï (20)

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
présence militaire, OTAN, Sergueï Choïgou, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook