Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un et Donald Trump

    L’Australie reçoit une lettre «sans précédent» de la Corée du Nord

    © AP Photo/ Ahn Young-joon
    International
    URL courte
    61349678013

    Pyongyang a envoyé au Parlement australien une lettre diabolisant Donald Trump et critiquant ses menaces à l’encontre de la Corée du Nord. Julie Bishop, ministre australienne des Affaires étrangères, estime que cette initiative «sans précédent» prouve l’efficacité des sanctions prises contre la Corée du Nord.

    Le Parlement australien a reçu de Pyongyang une lettre critiquant le discours que Donald Trump a prononcé à l'Assemblée générale de l'Onu au mois de septembre, a déclaré la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop. La chef de la diplomatie a révélé jeudi l'existence de cette lettre à Fairfax Media et a qualifié cette initiative de la Corée du Nord de «sans précédent».

    La lettre, prétendument envoyée par Pyongyang à des parlements d'autres pays dans le monde, critique l'intention des États-Unis d'«anéantir complètement» la Corée du Nord. Il y est écrit que «si Trump croit qu'il peut mettre la République populaire démocratique de Corée, puissance nucléaire, à genoux en la menaçant d'une guerre nucléaire, ce sera un énorme échec de calcul et la preuve de son ignorance». Les auteurs de la lettre appellent les parlementaires australiens «à accomplir leur mission et leur devoir et à rester vigilant à l'égard des mesures odieuses et imprudentes prises par l'administration Trump».

    «C'est la première lettre jamais reçue par le ministre australien des Affaires étrangères de la part de la Corée du Nord… C'est une lettre ouverte, ce n'est pas leur habitude d'envoyer des lettres à travers le monde entier», a déclaré Mme Bishop, citée par le quotidien australien Sydney Morning Herald.

    D'après elle, cette lettre témoigne du fait que «la stratégie collective des alliés et des partenaires qui vise à mettre une pression maximale sur la Corée du Nord et à lui imposer des sanctions diplomatiques et économiques fonctionne».

    La lettre rédigée par le comité des Affaires étrangères de l'Assemblée populaire suprême de la Corée du Nord a été transmise à la mission diplomatique d'Australie en Indonésie par l'Ambassade de la Corée du Nord à Jakarta le 28 septembre.

    Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang procèdent à un échange régulier de menaces et d'intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

    Lire aussi:

    Trump insiste: «la Corée du Nord exige des mesures urgentes»
    Les USA chercheront une solution à la crise nord-coréenne "jusqu'aux premières bombes"
    Pyongyang frappera l’Australie en cas d’alignement sur la politique US
    Tags:
    72e session de l'Assemblée générale de l'Onu, Donald Trump, Julie Bishop, Kim Jong-un, Pyongyang, Corée du Nord, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik