Ecoutez Radio Sputnik
    Rosenheimer Platz, à Munich

    Attaque au couteau à Munich, en Allemagne, plusieurs blessés

    © AFP 2017 Christof Stache
    International
    URL courte
    112761522

    Plusieurs personnes ont été blessées au couteau ce samedi matin dans le centre-ville de Munich, en Allemagne.

    Un homme a attaqué plusieurs personnes avec un couteau samedi matin sur Rosenheimer Platz, à Munich, avant de prendre la fuite, a annoncé la police sur Twitter.

    Un individu a blessé légèrement cinq personnes, ont rapporté les pompiers, alors que le bilan précédent faisait état de quatre blessés.

    «Quatre personnes sont légèrement blessées», a déclaré une porte-parole de la police locale.

    «Nous recherchons l'auteur avec toutes les forces de police disponibles», indique la police locale sur Twitter, soulignant que les motifs de l'agression n'étaient pour l'instant pas connus.

    D'après la police locale, l'homme, âgé d'une quarantaine d'années, a pris la fuite sur un «vélo noir» et porte un «pantalon gris» et une veste de jogging. Il est également muni d'un «sac à dos» et d'un tapis de sol isolant pour le camping, selon le compte Twitter de la police.

    Selon l'édition en ligne du quotidien populaire Bild, citant la police, aucun des blessés n'est dans un état critique.

    Quelques heures plus tard, la police allemande a confirmé avoir interpellé un suspect en lien avec l'attaque au couteau.

    «Nous avons arrêté une personne qui correspond très fortement à la description des témoins, mais nous ne pouvons pas confirmer qu'il s'agit bel et bien de l'agresseur», a dit à la presse le porte-parole de la police, Marcus da Gloria Martins.

    Lire aussi:

    Des coups de feu dans une gare à Munich, plusieurs blessés
    Londres: un homme attaque à l'arme blanche deux policiers près du palais de Buckingham
    Un adolescent attaque plusieurs personnes à la hache en Suisse
    Tags:
    attaque au couteau, blessés, police, Munich, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik