International
URL courte
389
S'abonner

Le discours du Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, qui a annoncé samedi la destitution de l'exécutif catalan, en vertu de l'article 155 de la Constitution, évoque la dernière période de la dictature de Franco, estime le porte-parole du Parti démocrate européen catalan (PDeCAT) Josep Lluis Cleries.

L'idée d'appliquer l'article 155 de la Constitution espagnole pour destituer l'exécutif catalan rappelle la fin de la dictature de Francisco Franco, a déclaré le porte-parole du PDeCAT Josep Lluis Cleries.

«Nous sommes revenus en 1975, nous voyons que la transition [démocratique espagnole, ndlr] n'a pas été bien faite. En écoutant Rajoy, nous nous sommes souvenus des pires tics du régime de Franco. Ils veulent nous imposer un gouvernement et des idées. Si les forces indépendantistes venaient à gagner à nouveau, nous laisseront-ils gouverner ou appliqueront-ils l'article 155?», a-t-il souligné.

Le Président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé samedi, en vertu de l'article 155 de la Constitution, le limogeage du gouvernement régional de Catalogne et a dit souhaiter la tenue aussi vite que possible d'élections régionales anticipées.

Le chef du gouvernement espagnol a précisé qu'il demanderait au Sénat d'approuver la destitution du président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, de son vice-président et des autres conseillers de l'exécutif régional.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
PDeCAT, Francisco Franco, Josep Lluis Cleries, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook