Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaires US (archive)

    Nouvelles manœuvres US en Corée du Sud: les militaires s'exercent à évacuer

    © Sputnik. David Hizanichvili
    International
    URL courte
    19622

    Pour se tenir prêts à une situation d’urgence sur la péninsule coréenne, les militaires américains font des manœuvres d’évacuation en Corée du Sud, a indiqué lundi le communiqué du commandement des troupes américaines de la base militaire de Yongsan.

    Sur fond de tensions autour du programme balistique et nucléaire de Pyongyang, les militaires américains ont entamé des exercices d'évacuation en Corée du Sud, a rapporté lundi le communiqué du commandement des troupes américaines de la base militaire de Yongsan.

    «Les exercices préparent les militaires et leurs familles à réagir dans le cadre de plusieurs évènements, tels que l'évacuation civile ou les catastrophes naturelles et artificielles», lit-on dans le communiqué.

    Les exercices se dérouleront du 23 au 27 octobre et seront baptisés Courageous Channel.

    D'après le commandement des troupes américaines, ces exercices sont placés au même rang que les autres manœuvres d'envergure, comme Ulchi-Freedom Guardian et Key Resolve.

    Dans un contexte de tensions extrêmes sur la péninsule coréenne, la Corée du Sud et les États-Unis ont effectué en août les exercices militaires conjoints Ulchi-Freedom Guardian.

    Environ 17.500 militaires américains et 50.000 soldats sud-coréens ont participé à ces manœuvres. Ces exercices, organisés en deux étapes, visaient à préparer la protection conjointe du sud de la péninsule par les Américains et les Sud-Coréens en cas d'attaque nord-coréenne, notamment nucléaire.

    Lire aussi:

    Pyongyang: les exercices de Séoul et Washington seront-ils le motif d’une guerre?
    La Corée du Nord promet aux USA des «représailles impitoyables»
    En pleine tension avec Pyongyang, Séoul et Washington entament des exercices
    Tags:
    nucléaire coréen, tensions, militaires, exercices militaires, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik