International
URL courte
382
S'abonner

Strasbourg cherchera à maintenir le dialogue avec la Russie afin de trouver une solution pour sortir de la crise que traversent les relations Moscou-APCE, affirme à Sputnik le porte-parole du secrétaire général du Conseil de l’Europe, Daniel Holtgen.

Le porte-parole du secrétaire général du Conseil de l'Europe, Daniel Holtgen, a commenté pour Sputnik la situation autour des relations entre Moscou et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

«Nous continuerons le dialogue afin de trouver une solution pour sortir de l'impasse actuelle avec l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe», a-t-il déclaré, ajoutant que ce n'était pas le moment «pour des spéculations».

Daniel Holtgen a également rappelé que le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland, venait de rentrer de Moscou où il a assisté à des rencontres à la Douma d'État, au Conseil de la Fédération de Russie et au ministère russe des Affaires étrangères.

Plus tôt, la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Valentina Matvienko, a déclaré que la Russie était prête à coopérer avec l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Toutefois, si la question de la garantie des pleins droits de la délégation russe ne se règle pas, la crise pourrait se propager à d'autres institutions du Conseil.

Après la réunification de la Crimée avec la Russie en 2014, l'APCE a adopté une résolution condamnant les actions de Moscou. Au début du mois de janvier 2015, l'APCE a privé la Russie de son droit de vote, laquelle a réagi en suspendant sa participation à cette structure.

Lire aussi:

Plusieurs milliards de numéros d’utilisateurs de Clubhouse en vente sur le Darknet
Les principales mesures du projet de loi définitivement adopté
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en baisse en France
Macron répond aux antivax, «irresponsables» et «égoïstes»  
Tags:
politique, dialogue, relations diplomatiques, crise, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Thorbjorn Jagland, Valentina Matvienko, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook