Ecoutez Radio Sputnik
    Terre

    L’horloge de l’Apocalypse donne 23h57: Noam Chomsky désigne le coupable

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    43161241382

    Cette année, les déclarations du Président américain Donald Trump et le réchauffement climatique ont rendu encore plus probable un cataclysme planétaire capable de détruire toute l’humanité, mais la communauté internationale fait semblant de l’ignorer, estime le linguiste, historien et philosophe Noam Chomsky.

    Le monde est plus proche que jamais de l’apocalypse nucléaire et climatique, notamment en raison des déclarations faites en 2017 par le Président américain Donald Trump, a déclaré le philosophe Noam Chomsky dans un podcast de la New York Public Library.

    «Aujourd’hui, c’est plus dangereux que jamais, depuis le début de l’époque nucléaire, et maintenant nous avons également le réchauffement climatique. Et que fait-on à ce propos? On ne fait que l’ignorer», a indiqué M.Chomsky cité par le journal The Independent.

    Selon l’horloge symbolique créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour annoncer l'imminence d'un cataclysme planétaire, deux minutes et demie seulement séparent actuellement l'humanité de la catastrophe. L’horloge a été avancée de 30 secondes le 26 janvier 2017 face à l’échec dans la gestion des problèmes des armes nucléaires et du changement climatique. Des scientifiques britanniques, dont 15 prix Nobel, et la rédaction de la revue Bulletin of Atomic Scientists (BAS) ont estimé que le risque avait augmenté suite aux déclarations du 45e Président américain Donald Trump qui a «promis d’entraver les progrès sur les deux fronts».

    M.Chomsky avait précédemment déclaré que M.Trump présentait «une menace existentielle» pour l’humanité.

    Depuis sa création en 1947, l'horloge de l'Apocalypse a été ajustée à 19 reprises. La dernière fois qu’elle s’est retrouvée aussi près de l’heure fatidique de minuit, c’était en 1984, année où elle indiquait également 23h57, conséquemment aux nouvelles tensions dans les relations américano-soviétiques. Le «record» remonte toutefois à 1953, lorsqu'elle indiquait 23h58.

    Lire aussi:

    Apocalypse: l'horloge avancée à minuit moins trois (scientifiques)
    Noam Chomsky: les États-Unis «courent vers un précipice»
    Tillerson: les USA pourraient rester dans l'Accord de Paris sur le climat
    Tags:
    horloge, apocalypse, Horloge de l'Apocalypse, Bulletin of Atomic Scientists (BAS), Donald Trump, Noam Chomsky, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik