Ecoutez Radio Sputnik
    Guerre en Syrie

    Quand Reuters manipule les faits du décès d'un militaire russe en Syrie

    © Sputnik . Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    5330
    S'abonner

    Toutes les aides dues à la veuve du commandant Sergueï Bordov, tué en Syrie, lui ont été versées et l'agence Reuters altère les faits, a déclaré le ministère russe de la Défense.

    La veuve du commandant Sergueï Bordov a touché toutes les allocations pour son mari tué en Syrie. Dans son article, l'agence Reuters déforme les faits, a indiqué ce mardi le service de presse du ministère russe de la Défense.

    «Toutes les allocations, ainsi que le capital décès pour le militaire russe ont été dûment établis et versés intégralement par le ministère de la Défense. En conformité avec la législation russe, les ressources ont été touchées à parts égales par les parents proches du militaire: sa veuve, sa mère et ses trois enfants», a souligné le ministère.

    «Ainsi, les affirmations de Reuters selon lesquelles la veuve n'aurait reçu "qu'un cinquième des aides qu'elle a dû partager avec les parents proches de son mari" ne sont qu'une manipulation des Britanniques, une calomnie à dessein», a conclu le ministère.

    Sergueï Bordov, conseiller militaire russe, a trouvé la mort en Syrie lors d'une attaque de terroristes contre une garnison des troupes gouvernementales en avril dernier. Le militaire faisait partie d'un groupe de conseillers militaires et était chargé de former une unité de l'armée syrienne. L'officier a organisé les efforts des militaires syriens pour empêcher les assaillants de pénétrer dans le quartier résidentiel.

    «Pendant le combat, l'officier a été mortellement blessé. Le commandement a décidé de le décorer à titre posthume», avait précédemment indiqué le ministère.

    Tags:
    décès, conseiller, allocations, ministère russe de la Défense, Reuters, Sergueï Bordov, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik