International
URL courte
11847
S'abonner

Des aéronefs de reconnaissance américains opérant au-dessus de la mer Noire sont de toute évidence en train de surveiller la construction du pont reliant le territoire russe de Krasnodar à la Crimée, selon un officier haut gradé du District militaire du Sud.

Des drones stratégiques américains Global Hawk et des avions de reconnaissance RC-135 et P-8A Poseidon effectuent régulièrement des vols au-dessus de la mer Noire près de la frontière russe, a déclaré le commandant des Troupes antiaériennes du District militaire du Sud Viktor Sevostianov.

Selon lui, les appareils américains ont probablement pour mission de surveiller les travaux de construction du pont qui doit relier le territoire de Krasnodar à la péninsule de Crimée.

«De toute évidence, leur tâche principale consiste à détecter rapidement des changements dans le contingent du District militaire du Sud. Je n'exclus pas que les services de renseignement étrangers soient également intéressés par le rythme de construction du pont de la Crimée», a indiqué le lieutenant-général.

L'officier souligne toutefois que les militaires n'ont enregistré aucune violation de la frontière nationale par les drones et avions américains qui sont accompagnés dans leurs vols par des chasseurs russes.

La construction du pont routier et ferroviaire entre la péninsule de Kertch, en Crimée, à l'ouest, et la péninsule de Taman, dans le territoire de Krasnodar, à l'est, a été lancée en février 2016. La traversée du pont aura une longueur de 19 km pour une hauteur du tablier maximale de 35 mètres.

Lire aussi:

Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Tags:
frontière, drone, reconnaissance, Pont de Crimée, RC-135, Boeing P-8 Poseidon, RQ-4 Global Hawk, Viktor Sevostianov, Crimée, mer Noire, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook