International
URL courte
8380
S'abonner

La Russie a résolument critiqué le conseiller adjoint du secrétaire d'État américain pour l'Europe et l'Eurasie pour ses «déclarations provocatrices» sur les contacts entre la Russie et la Serbie.

Le ministère russe des Affaires étrangères a fait une déclaration suite aux propos du conseiller adjoint du secrétaire d'État américain pour l'Europe et l'Eurasie, Hoyt Brian Yee, qui «s'est permis une série de déclarations provocatrices» au sujet de la collaboration entre la Russie et la Serbie.

«Le diplomate américain a exigé sous une forme grossière que Belgrade revienne sur ses contacts avec la Russie et se concentre uniquement sur son rapprochement avec l'Union européenne», a rappelé le ministère.

«Les États-Unis ne sont pas membres de l'Union européenne et semblent ne pas savoir que de nombreux pays faisant partie de l'UE travaillent fructueusement avec la Russie sur une base mutuellement avantageuse», a-t-il fait remarquer.

«Personne ne doit empêcher la Serbie de manifester une telle approche en conformité avec ses intérêts nationaux», a-t-il ajouté.

Le ministère russe a exhorté Washington à ne pas imposer aux autres «ses clichés idéologisés hostiles» qui torpillent «les bases de la stabilité internationale et de la coopération dans les Balkans et dans l'ensemble de l'Europe».

Le service de presse du Président serbe a annoncé pour sa part que lors de sa visite dans le pays, Hoyt Brian Yee avait exprimé «son inquiétude parce que la Serbie avait un pied sur la route de l'UE et l'autre sur celle de l'union avec la Russie».

Selon des informations parues précédemment, les États-Unis créent en Serbie un centre d'information pour lutter contre «l'influence russe» dans la région.

Washington avait proposé à la mi-septembre d'accroître les dépenses destinées à la protection contre «l'emprise de Moscou».

Le 15 septembre, le Président serbe Aleksandar Vucic avait déclaré que la priorité du pays en matière de politique étrangère était de devenir membre à part entière de l'UE.

Dans le cadre de la création d'un nouveau service d'appui technique et de reconnaissance pour les forces américaines dans les Balkans et en Europe de l'Est, Hoyt Brian Yee avait souligné que les États-Unis devaient «veiller attentivement» aux actions de la Russie dans les Balkans.

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Tags:
intérêts nationaux, collaboration, déclaration, ministère russe des Affaires étrangères, Union européenne (UE), Aleksandar Vucic, Hoyt Brian Yee, Europe de l'Est, États-Unis, Balkans, Washington, Belgrade, Serbie, Eurasie, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook