International
URL courte
113
S'abonner

La Suisse représentera les intérêts de l’Iran en Arabie saoudite et ceux de l’Arabie saoudite en Iran. Selon le gouvernement suisse, des accords respectifs ont été signés avec les ambassades suisses dans les capitales de ces pays.

Les ambassades suisses à Riyad et Téhéran ont signé des accords pour la représentation des intérêts iraniens en Arabie saoudite et ceux saoudiens en Iran, annonce le département fédéral suisse des Affaires étrangères.

Suite à la rupture des relations diplomatiques entre l'Iran et l'Arabie saoudite en 2016, la Suisse a convenu avec ces pays d'assumer un mandat de puissance protectrice, conformément à sa politique traditionnelle de bons offices.

Les négociations sur cette question ont commencé en février 2016.

«La Suisse bénéficie d'une longue tradition en matière de représentation d'intérêts étrangers. Lorsque deux États rompent leurs relations diplomatiques, la Suisse assume s'ils le souhaitent une partie de leurs tâches diplomatiques et/ou consulaires», déclare la diplomatie suisse.

Riyad et Téhéran ont interrompu leurs relations diplomatiques, après l'exécution du prêcheur chiite Nimr Baqr al-Nimr et ses partisans en Arabie saoudite et le saccage qui suivit de l'ambassade saoudienne à Téhéran en janvier 2016.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Les Français pour le passeport vaccinal? «Ils sont terrifiés et prêts à céder leurs libertés individuelles»
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
relations diplomatiques, diplomatie, accord, politique, ambassade, Nimr Baqer al-Nimr, Riyad, Téhéran, Suisse, Arabie Saoudite, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook