International
URL courte
6512112
S'abonner

Julian Assange a affirmé que le coup d'État en Libye a été tramé par Hillary Clinton qui, uniquement guidée par ses ambitions politiques, «a assassiné des dizaines de milliers de personnes».

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, estime que c'est l'ex-secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, qui a fomenté le coup d'État de 2011 en Libye pour servir ses ambitions politiques. Il a exposé son point de vue sur le sujet dans une interview accordée à l'émission «Pozner» de la Première chaîne de la TV russe. L'interview, dont un extrait a été diffusé ce mercredi, sera proposée dans son intégralité aux téléspectateurs le 30 octobre.

«Selon nos informations, au sein de l'administration américaine, Hillary Clinton était une adepte inconditionnelle de l'anéantissement de la Libye. Elle voulait prouver qu'elle était capable de détruire un État, qu'elle était assez cruelle et sanguinaire pour ruiner un pays entier afin d'être acceptée dans la course [présidentielle] face aux Républicains. Elle a réussi, elle l'a fait. Elle a assassiné des dizaines de milliers de personnes. Des dizaines de milliers pour satisfaire ses ambitions politiques», a souligné Julian Assange.

Il a rappelé qu'à l'époque, les analystes de la CIA et le commandement du Pentagone mettaient en garde contre le déclenchement d'hostilités et déclaraient qu'ils ne prévoyaient pas eux-mêmes d'en mener.

«Elle a fait litière de ces objections et a assassiné des dizaines de milliers de personnes», permettant le renforcement de Daech. «Elle a également contribué au transfert d'armes libyennes en Syrie qui commençait à connaître les mêmes problèmes. C'est une pro et une personne très dangereuse», a-t-il affirmé.

La désagrégation de la souveraineté libyenne a commencé en 2011, quand les pays de l'Otan ont soutenu la révolte de Benghazi soulevée contre le chef de la Libye, le colonel Mouammar Kadhafi. Avec l'appui aérien de l'Otan, les rebelles ont réussi à s'emparer, à l'issue de six mois de combats, de la capitale du pays, avant de retrouver et de tuer Kadhafi. Le renversement de ce dernier a déstabilisé la situation politique intérieure et le pays a sombré dans une guerre civile.

L'intervention de l'Otan en Libye, en pleine guerre entre les forces pro- et anti-Kadhafi, a entraîné la chute de son régime tout en plongeant le pays dans un chaos sécuritaire. La France a été le premier pays à porter une frappe aérienne contre des objectifs militaires libyens, suivie le même jour par le Royaume-Uni et les États-Unis.

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Tags:
armements, meurtre, coup d'Etat, Daech, WikiLeaks, CIA, OTAN, Pentagone, Julian Assange, Hillary Clinton, Mouammar Kadhafi, Benghazi, Libye, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook