Ecoutez Radio Sputnik
    Twitter

    RT/Sputnik: Moscou condamne un geste "agressif" de Twitter inspiré par les autorités US

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)
    6120

    La diplomatie russe a accusé Washington d’enfreindre sa propre législation en créant des obstacles au travail des médias russes aux États-Unis.

    En empêchant les médias russes d'exercer leurs activités, les États-Unis bafouent les principes de la liberté d'expression, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    «Les obstacles mis au travail des médias russes, avec un recours notamment aux instruments des services spéciaux, témoignent d'une grossière violation par les États-Unis des lois internationales ainsi qu'américaines qui garantissent la liberté d'expression», a indiqué Mme Zakharova.

    Auparavant, le réseau Twitter avait annoncé sa décision de bloquer toutes les annonces publicitaires provenant des comptes qui appartiennent aux médias russes RT et Sputnik alors que se poursuit l'enquête sur la prétendue ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

    Selon Mme Zakharova, il s'agit d'une «démarche agressive» appliquée «sous la pression des autorités américaines».

    «Des mesures de riposte seront prises, c'est certain», a souligné la porte-parole de la diplomatie russe.

    Twitter interdit la publicité depuis tous les comptes RT et Sputnik
    © Sputnik .
    Twitter interdit la publicité depuis tous les comptes RT et Sputnik
    Dossier:
    Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)

    Lire aussi:

    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    Le Panama condamne «les activités illégales» du pétrolier arraisonné par l'Iran et lui retire son pavillon
    L’Algérie livre les détails de la rétention de son pétrolier par l’Iran
    Tags:
    pressions, publicité, liberté d'expression, médias, Twitter, Inc, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Maria Zakharova, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik