Ecoutez Radio Sputnik
    Un robot

    L’Arabie saoudite accorde sa citoyenneté à… un robot

    © Sputnik . Maria Syumak
    International
    URL courte
    218

    Un robot acquiert, pour la première fois au monde, une citoyenneté. Celle de l'Arabie saoudite.

    L'Arabie saoudite est le premier pays à avoir accordé sa citoyenneté à un robot, a annoncé le communiqué de presse du forum international Future Investment Initiative qui se tient à Riyad.

    La société Hanson Robotics basée à Hong Kong a présenté au cours d'une table ronde consacrée à l'intelligence artificielle son robot humanoïde répondant au nom de Sophia.

    Pendant l'annonce, le présentateur s'est adressé directement au robot au visage presque humain.

    «Sophia, j'espère que tu écoutes. Tu es le premier robot qui se voit accorder la citoyenneté saoudienne», a-t-il déclaré.

    Sophia a réagi rapidement et a remercié les autorités du pays, en indiquant que c'était pour elle un grand honneur de devenir le premier robot à détenir un passeport saoudien.

    Sophia est un robot humanoïde qui est capable de reproduire plusieurs dizaines d'expressions faciales très réalistes. Sa peau est faite d'une matière malléable Frubber, et de multiples moteurs cachés dans son corps lui permettent de sourire, de froncer les sourcils et d'exprimer plusieurs autres émotions.

    L'androïde a des caméras à la place des yeux avec un algorithme censé reconnaître les visages humains et établir un contact visuel. Sophia est d'ailleurs capable de discerner le langage humain, répondre aux questions, tout comme mémoriser ses interactions et les visages qu'elle voit. Ces informations l'aident à accélérer son apprentissage et améliorer ses capacités.

    Lire aussi:

    Le robot qui voulait détruire l'humanité en 2016 dit «aimer ses compatriotes humains»
    Le robot humanoïde qui veut «détruire l'humanité» rendu perplexe par cette question
    Ces robots-humanoïdes ne veulent pas (encore) détruire l'humanité
    Tags:
    citoyenneté, robot, Hanson Robotics, Riyad, Arabie Saoudite, Hong Kong
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik