International
URL courte
Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)
6811
S'abonner

Interdisant la publicité des médias russes RT et Sputnik, Twitter s'est empêtré dans de sérieux préjugés, estime le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

La société américaine Twitter, qui a décidé de retirer toute publicité des comptes de RT et de Sputnik, a succombé à de sérieux préjugés à l'encontre des médias russes et a créé un précédent pour le traitement inégal de ses clients, ce qui pourrait inquiéter les autres utilisateurs de ce réseau social, a déclaré Dmitri Peskov.

«Dans les circonstances, nous trouvons cela regrettable. Nous regrettons avant tout que la société succombe, visiblement, à de sérieux préjugés à l'encontre des médias russes. Nous regrettons que la société crée ainsi un précédent pour le traitement inégal de ses clients, ce qui, bien sûr, pourrait causer de l'anxiété et de la crainte parmi les autres utilisateurs de ce réseau», a rapporté le porte-parole du Président russe.

Il a également espéré que la société «trouverait le moyen d'examiner cette situation à fond» et arriverait à la conclusion que le travail des médias libres, dont RT et Sputnik font partie, «ne pouvait être qualifié d'ingérence dans les processus électoraux des États-Unis ou de tout autre pays».

Ce jeudi, la messagerie Twitter a annoncé qu'elle avait décidé de bloquer la publicité de tous les canaux appartenant à l'agence russe Sputnik et à la chaîne RT. Cette décision est en lien avec la coopération de Twitter à l'enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

Le ministère russe des Affaires étrangères a promis de réagir à cette «démarche agressive» de Twitter appliquée «sous la pression des autorités américaines».

Dossier:
Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)

Lire aussi:

«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Xavier Bertrand évoque «un risque de guerre civile» sur fond de violences de mineurs
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
Tags:
Dmitri Peskov, Sputnik, chaîne de télévision russe RT, Twitter, Inc, publicité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook