Ecoutez Radio Sputnik
    Media

    «Je serais ami avec Poutine»: comment les Anglais ont perçu les tirs de missiles russes

    © Fotolia / fragolerosse
    International
    URL courte
    26761

    Les tirs de missiles balistiques effectués jeudi par la Russie ont rendu les lecteurs de certains médias britanniques perplexes. Inquiétés par la puissance de l’État russe, parfois sceptiques ou même critiques suite à cet événement: voici un aperçu de leurs réactions les plus remarquables.

    Suite aux quatre tirs de missiles balistiques effectués jeudi par la Russie, des médias britanniques, dont le Mirror, le Daily Mail et le Sun, ont publié des articles dédiés à cet événement, qui, à leur tour, ont suscité des réactions de la part de leurs lecteurs.

    Certains utilisateurs ont concentré leur attention à la puissance de l'armement russe:

    «Il suffit un seul missile pour complètement détruire la Grande Bretagne et ils en disposent de 10.000. C'est pourquoi ils ne nous prendront jamais au sérieux. Nous sommes le Jack Russell Terrier du monde politique», a écrit l'utilisateur ThePatriot.

    Plusieurs internautes ont critiqué les actions des hommes politiques occidentaux.

    «Pourquoi la Russie détruirait la Grande Bretagne? Qu'est-ce qu'on a de tellement particulier dont la Russie pourrait avoir envie, sauf nos dettes de 1.5 trillion?» ironise l'utilisateur britannique no_one.

    «Et l'Union européenne continue ses pressions à l'Est en essayant d'influencer, soudoyer et déstabiliser l'Ukraine. Irriter l'Ours est une politique exceptionnellement bête et un jour les constructeurs imbéciles de l'Empire européen pourraient aller trop loin», estime Rex du Yorkshire.

    «Cela m'étonne que les gens croient encore que la Russie est une menace à l'Occident. Il n'y a qu'une seule menace pour nous et pour notre manière de vivre, et des millions d'entre eux habitent parmi nous».

    «Poutine n'est pas bête, mais je serais plutôt ami avec lui, qu'ennemi», a confié Mr_European de Londres.

    Ceux qui sont plutôt sceptiques à l'égard des capacités des missiles russes, ont aussi laissé leurs commentaires:

    «Avant qu'ils ne fassent exploser une ogive pour prouver qu'elle fonctionne, ces déclarations ne valent rien. Si l'on montre que l'on a un système de missiles, cela ne veut pas dire que l'ogive est réelle. Nous savons tous comment la Russie gonfle ses résultats», affirme l'utilisateur GHynson.

    «Correction, nous savons tous comment l'Occident dit toujours que la Russie gonfle tout. La Russie est plusieurs années-lumière plus loin que vous le croyez», lui a répondu Ttruthurts.

    «La destruction mutuelle est un gaspillage de la planète magnifique», déclare quant à lui MentoMan du Warwickshire.

    Plusieurs internautes appellent à la paix:

    «Si la Russie envoie une telle crasse radioactive au-dessus du Royaume-Uni, elle se répandra autour de la planète en l'espace de quelques semaines et détruirait la chaîne alimentaire. Les seuls vainqueurs seront les premiers à mourir», a déclaré New World Border de Liverpool.

    Jeudi, la Russie a procédé à un tir d'essai d'un missile balistique intercontinental Topol depuis le cosmodrome de Plessetsk, dans la région d'Arkhangelsk. Le tir d'entraînement a été réalisé en direction du polygone de Koura et s'est déroulé parallèlement au lancement de deux missiles balistiques depuis un sous-marin nucléaire dans la mer d'Okhotsk en direction du polygone de Tchija, dans la région d'Arkhangelsk.

    Lire aussi:

    Trump met fin à la guerre commerciale, le Canada reste méfiant
    L’Iran contrôle les navires US au nord du détroit d’Ormuz, selon les Gardiens de la révolution
    L’US Air Force a filmé en accéléré la transformation d’un F-16 en Su-57 (vidéo)
    Tags:
    utilisateurs, médias, Topol, Angleterre, Occident, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik