International
URL courte
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)
141118
S'abonner

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a prononcé ce vendredi la dissolution du Parlement catalan et a fixé au 21 décembre les élections régionales. Cette annonce intervient quelques heures après que la Parlement de Catalogne a voté l'indépendance de cette région vis-à-vis de l'Espagne.

À l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a dissout le Parlement de Catalogne, qui avait voté plus tôt dans la journée de vendredi l'indépendance de cette région vis-à-vis de Madrid, et destitué le chef de l'exécutif catalan, Carles Puigdemont. Il a en outre fixé au 21 décembre 2017 les prochaines élections régionales.

«J'ai dissous le Parlement catalan et les élections se tiendront le 21 décembre», a-t-il déclaré.

Et d'ajouter qu'il ne s'agissait pas de «suspendre l'autonomie, mais de la restauration rapide de un fonctionnement normal qui commence par la loi et rend la loi aux Catalans».

Il a en outre promis de prouver à la Généralité de Catalogne que l'État de droit qu'est l'Espagne possède des instruments qui garantissent l'application de la loi et des droits des Espagnols.

Plus tôt dans la journée, 70 parlementaires de la Généralité avaient voté pour l'indépendance de la Catalogne. Au total, 82 des 135 élus régionaux se sont prononcés sur la question, les députés de l'opposition ayant quitté l'hémicycle avant le début du vote. 

Toute de suite après, le Sénat espagnol a approuvé l'application de l'article 155 de la constitution qui autorise Madrid à placer la Catalogne sous sa tutelle.

Dossier:
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Un 4e État américain autorise la formation des pelotons d'exécution
Nouvelle étape du déconfinement en France: ce qui change à partir du 19 mai
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
Tags:
dissolution, parlement, élections, Carles Puigdemont, Mariano Rajoy, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook