Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires des USA et de l'Otan en Afghanistan

    Les USA promettent une «réaction militaire massive» si Pyongyang utilise l'arme nucléaire

    © AP Photo / Rahmat Gul
    International
    URL courte
    34528

    Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a prévenu samedi que la Corée du Nord s'exposerait à «une réaction militaire massive» si elle utilisait l'arme nucléaire.

    «Toute attaque (de la part de la Corée du Nord, ndlr) contre les États-Unis ou contre nos alliés sera vaincue», a déclaré James Mattis en visite en Corée du Sud, alliée des États-Unis.

    «Tout usage d'armes nucléaires par le Nord suscitera une réaction militaire massive, efficace et écrasante», a prévenu le responsable américain lors d'une conférence de presse conjointe à Séoul avec son homologue sud-coréen Song Young-Moo.

    Washington «n'accepte pas une Corée du Nord nucléaire», a rappelé le secrétaire à la Défense.

    M. Mattis n'a pas spécifié quel type d'usage de l'arme nucléaire entraînerait une réaction militaire américaine. Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-Ho a déclaré en septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'Onu, que son pays pourrait tester une bombe nucléaire au-dessus de l'océan Pacifique.

    Au demeurant, M. Mattis a assuré samedi que la diplomatie restait «le mode d'action préféré» des États-Unis pour résoudre la crise. Mais «nos diplomates sont plus efficace lorsqu'ils sont soutenus par une force militaire crédible», a-t-il ajouté.

    M. Mattis a appelé samedi Pyongyang à «ne pas se faire d'illusions», relevant que la Corée du Nord est militairement «surclassée» par les États-Unis et par la Corée du Sud, qui héberge sur son territoire 28.500 soldats américains.

    La tension reste très élevée dans la péninsule coréenne depuis que le régime de Pyongyang a effectué son sixième essai nucléaire et procédé à plusieurs tests de missiles balistiques théoriquement capables d'atteindre le territoire continental des États-Unis. Le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un et le Président Donald Trump ont régulièrement échangé des menaces verbales et des insultes personnelles.

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    menace nucléaire, James Mattis, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik