International
URL courte
32041
S'abonner

Pour minimiser la menace que représente la Corée du Nord, Washington dispose de plusieurs scénarios militaires à opposer à Pyongyang. Cependant, les États-Unis continuent à privilégier le scénario diplomatique, a indiqué le chef du Pentagone en déplacement à Séoul.

Les États-Unis restent attachés au règlement diplomatique du dossier nord-coréen, mais ont cependant à leur disposition plusieurs scénarios militaires, a déclaré samedi James Mattis, secrétaire américain à la Défense, à l’issue d’une rencontre avec son homologue sud-coréen, Song Young-moo.  

«Nos scénarios militaires, comme je l’avais bien dit auparavant, sont appelés à appuyer les efforts de nos diplomates visant à créer les positions de dissuasion et de dénucléarisation de la péninsule de Corée», a déclaré le chef du Pentagone, cité par son service de presse.  

Et de poursuivre qu’il fallait reconnaître que «le régime de Kim [Jong-un, ndlr], au nord de la zone démilitarisée, menace le monde et la stabilité et, sans doute, vise directement le peuple de la République de Corée».  

Ainsi, pour «dissuader une telle menace, il faut prévoir des scénarios militaires, plusieurs scénarios différents, qui permettent de diminuer réellement cette menace, la réduire au minimum. Et oui, nous disposons de ces scénarios». 

Le communiqué du service de presse du Pentagone informe en outre que Séoul et Washington ont décidé d’élargir leur coopération dans le domaine de la prévention de la menace nucléaire émanant de Pyongyang.  

James Mattis est en visite en Corée du Sud depuis le 27 octobre.  

Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule de Corée ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang procèdent à un échange régulier de menaces et d'intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine. 

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
«Homme blanc de droite», «gros cumulard»: une élue LFI n’apprécie pas la nomination de Castex et le fait savoir
Tags:
dénucléarisation, dissuasion, militaires, menaces, Song Young-moo, James Mattis, Péninsule de Corée, Corée du Sud, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook