International
URL courte
15425
S'abonner

La déclassification récente de documents concernant l'assassinat de John F.Kennedy a permis de prendre connaissance d'intentions des autorités américaines d'antan concernant Cuba.

Les autorités américaines ont examiné un scénario de «sabotage agricole» à Cuba qui prévoyait de détruire la récolte du pays à l'aide d'agents biologiques, peut-on lire dans un document du FBI déclassifié récemment.

Le document contient les informations concernant une réunion d'un groupe spécial qui devait discuter des détails de l'opération Mangouste. La réunion a eu lieu le 6 septembre 1962. Le général Carter, qui participait à la réunion, a proposé de faire usage «d'agents biologiques camouflés en matières naturelles» pour détruire la récolte à Cuba.

«Le général Carter a fait remarquer la vulnérabilité extrême d'une telle opération et les conséquences terribles pouvant survenir si quelque chose ne se passait pas comme prévu, surtout si l'implication des Etats-Unis était prouvée», indique le document.

A son tour, McGeorge Bundy, conseiller à la sécurité nationale du président John F. Kennedy, a prévenu qu'il ne fallait pas recourir à des substances chimiques ou à d'autres matières similaires si leur usage ne pouvait pas être solidement dissimulé.

Le document contient également une proposition évoquant la possibilité d'«attaquer le personnel soviétique se trouvant sur le territoire de Cuba», sans donner plus de précisions.

Jeudi, les Etats-Unis ont pour la première fois rendu publics près de 3.000 documents sur l'assassinat de John F.Kennedy. Une base de 2891 documents est accessible sur le site des Archives nationales américaines.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Un amiral américain décrit le cas où l’Otan tirerait sur des navires russes
Tags:
États-Unis, Cuba, arme bactériologique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook