International
URL courte
5151
S'abonner

L’offensive qui vise à étrangler l'organisation djihadiste dans son dernier carré en Irak pourrait être lancée d’ici 48 heures, affirme un porte-parole du Hezbollah.

Les forces irakiennes s'apprêtent à lancer l'assaut d'ici 48 heures contre les derniers avant-postes de Daech dans la province frontalière d'Al-Anbar, la progression des troupes étant temporairement suspendue en raison d'une tempête de sable, a annoncé dimanche un porte-parole du Hezbollah, mouvement chiite qui soutient l'armée irakienne dans les combats.

Selon la chaîne Al Mayadeen, qui cite le responsable militaire, les forces pro-gouvernementales ont encerclé un avant-poste de Daech dans la localité de Rawa et sont actuellement stationnées à 10 km de la ville d'Al-Qaïm, dans l'ouest de l'Irak.

Entre 400 et 500 combattants de Daech, dont des étrangers, se tiennent sur la défensive à d'Al-Qaïm, a ajouté le porte-parole. L'armée irakienne et les milices locales ont mis en place samedi des couloirs humanitaires afin de permettre l'évacuation des civils, dont le nombre s'élève à 4.000.

En 2014, les djihadistes s'étaient emparés de près d'un tiers de l'Irak lors d'une percée fulgurante. Mais ils ont été chassés ces deux dernières années de 95% de ces régions et les environs d'Al-Qaïm sont désormais leur dernier bastion dans ce pays.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
«Homme blanc de droite», «gros cumulard»: une élue LFI n’apprécie pas la nomination de Castex et le fait savoir
Tags:
assaut, offensive, Daech, Hezbollah, Al-Qaïm, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook