Ecoutez Radio Sputnik
    Des talibans en Afghanistan

    Afghanistan: les forces de sécurité même incapables de se protéger elles-mêmes

    © REUTERS / Stringer/Files
    International
    URL courte
    Situation en Afghanistan (730)
    308

    La semaine dernière, les talibans ont perpétré toute une série d’attentats contre les forces de sécurité dans plusieurs provinces afghanes, tuant au moins 220 militaires et civils. Il s’agit d’une réponse des terroristes à la nouvelle stratégie des États-Unis, ainsi que d’un signal envoyé à Kaboul, ont indiqué des experts à Sputnik.

    Le gouvernement d'union nationale n'a pas rempli les promesses qu'il avait faites au peuple, ce qui est devenu la cause de la mort de centaines de personnes innocentes, a déclaré à Sputnik Mohammad Hashem Alokozai, chef de la commission pour la sécurité intérieure et la défense au parlement afghan.

    «À l'heure actuelle, la tâche première du gouvernement consiste justement à garantir les mesures de sécurité et protéger les civils qui sont tués par les terroristes, mais meurent aussi à cause du gouvernement lui-même», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que nul n'ignorait notamment qu'aux échelons supérieurs du pouvoir en Afghanistan le népotisme prospérait, alors que les qualités professionnelles des personnes étaient reléguées au second plan.

    «Tant que cet état de choses persiste, on peut oublier la garantie de la sécurité dans le pays. Des personnes indifférentes et non professionnelles travaillent au gouvernement, alors que le professionnalisme et le dévouement à son devoir ne sont guère appréciés», a résumé M.Alokozai.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Atiqullah Amarkhel, général à la retraite de l'armée afghane, a pointé pour sa part la formation insuffisante des militaires.

    «Bien des soldats afghans sont bel et bien analphabètes ou tout simplement très mal instruits, ce qui fait le jeu de l'ennemi», a expliqué l'expert militaire.

    Il estime par ailleurs que les dernières attaques perpétrées par les talibans étaient leur réponse à la nouvelle stratégie annoncée par le Président américain Donald Trump.

    «Conformément à cette nouvelle stratégie, Trump aurait dû renforcer les pressions sur le Pakistan, mais nous ne constatons toujours rien de pareil dans cette direction. À ce jour, la situation est telle que le Pakistan essaie de prouver qu'il n'avait aucun rapport avec la direction des talibans. Ces derniers ont décidé à leur tour de faire preuve de leur indépendance et de montrer que le Pakistan n'avait aucune influence sur eux. C'est sans doute pour cela qu'ils ont lancé une série d'attentats simultanés dans plusieurs provinces», a conclu le général.

    La sécurité ne cesse de se dégrader en Afghanistan, 40 % du territoire afghan étant disputé ou sous le contrôle des insurgés talibans ou d'autres groupes armés.

    Dossier:
    Situation en Afghanistan (730)
    Tags:
    stratégie, militaires, attentat, talibans, terrorisme, parlement afghan, Taliban, Sputnik, Mohammad Hashem Alokozai, Atiqullah Amarkhel, Donald Trump, Kaboul, Pakistan, Afghanistan, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik