Ecoutez Radio Sputnik
    Doha

    Quelle est l’origine de la crise du Golfe? L’émir du Qatar livre son point de vue

    © REUTERS / Stringer
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    11233

    Alors que l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte accusent le Qatar de soutenir le terrorisme, l'émir qatari livre son point de vue sur les causes de la crise du Golfe qui dure depuis près de cinq mois.

    Les pays du Golfe sont entrés en conflit avec le Qatar en raison de sa position indépendante, a estimé le Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, l'émir du Qatar, dans une interview à la chaîne américaine CBS diffusée dimanche.

    «Ils n'aiment pas notre indépendance, notre manière de penser, notre vision pour la région», a déclaré l'émir du Qatar.

    «Nous voulons la liberté de parole pour les habitants de la région. Et cela ne leur plaît pas. Ils pensent que c'est une menace pour eux», a ajouté le souverain, cité par l'AFP.

    En outre, le Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani a explicitement accusé les quatre pays ayant décrété un blocus économique et politique contre son pays en juin de tenter de renverser son régime:

    «Ils veulent un changement de régime, c'est évident», a déclaré l'émir dans l'émission 60 Minutes.

    Jusqu'à présent, Doha n'accusait pas explicitement ses voisins de tentative de changement de régime. Mais ces dernières semaines, a dit l'émir à CBS, «ils disent dans les médias que le régime devrait être plus acceptable pour ses voisins».

    «Ils veulent dire que nous devrions les suivre, au lieu d'être indépendants. C'est ce qu'ils veulent dire, c'est ce qu'ils veulent», a-t-il insisté.

    Le 5 juin dernier, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont déclaré la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir le terrorisme. Les quatre pays ont été rejoints un peu plus tard par plusieurs autres pays musulmans. Ils lui ont imposé des sanctions économiques, notamment l'arrêt des liaisons aériennes, maritimes et terrestres, forçant le Qatar à développer de nouvelles voies d'approvisionnement par les airs ou les mers, ainsi qu'à rechercher de nouveaux soutiens diplomatiques.

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    crise du Golfe, Egypte, Émirats Arabes Unis, Bahreïn, Arabie Saoudite, Pays du Golfe, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik