Ecoutez Radio Sputnik
    Les Forces aérospatiales russes en Syrie

    Quel avenir pour le contingent militaire russe en Syrie après la défaite de Daech?

    © Sputnik . Dmitry Vinogradov
    International
    URL courte
    12450

    La Russie espère que Daech sera chassé de Syrie d’ici la fin de l’année et envisage d’y maintenir uniquement un contingent permettant d’assurer la sécurité des civils, selon le président de la commission de la défense du Sénat russe.

    Seul le nombre de militaires russes nécessaire pour empêcher une «récidive terroriste» devrait être maintenu en Syrie après la défaite de Daech qui se profile déjà à l'horizon, estime Viktor Bondarev, président de la commission de la défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) et ancien commandant en chef des forces aérospatiales de Russie.

    «Nous n'avons pas l'intention de créer un protectorat dans un pays souverain en période de paix. Nous aurons infligé une défaite aux terroristes, on espère y parvenir d'ici la fin de l'année, et nous laisserons en Syrie uniquement les troupes qui seront en mesure d'empêcher un récidive terroriste», a-t-il indiqué.

    Évoquant dans ce contexte l'opération menée en Syrie par la coalition sous commandement américain, le responsable russe a rappelé que «le ministère syrien des Affaires étrangères a officiellement dénoncé hier l'occupation de Raqqa par la coalition». Et d'ajouter: «Ceci confirme une fois de plus leurs véritables objectifs qui sont loin de la lutte contre Daech».

    «À ce jour, près de 95% du territoire syrien est libéré de Daech. C'est justement pour lutter contre les terroristes que nous avons lancé la campagne militaire syrienne il y a deux ans», a précisé M.Bondarev avant de poursuivre: «La logique de la mission de maintien de la paix veut maintenant qu'à l'approche de la victoire, nous conservions uniquement les détachements nécessaires pour mener à bien l'opération visant à libérer l'État des malfaiteurs, et ce dans un volume nécessaire pour consolider le résultat et maintenir l'ordre et la sécurité des habitants locaux».

    «Dans le même temps, nous ne quitterons pas le pays avant qu'il ne soit libéré», a conclu le sénateur.

    Auparavant, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, lors d'une rencontre avec son homologue israélien Avigdor Liberman, avait déclaré que l'opération antiterroriste lancée en Syrie touchait à sa fin.

    Le ministre russe des Affaires étrangères avait également indiqué que l'opération militaire contre Daech en Syrie devrait bientôt prendre fin.

    À son tour, le journal russe Kommersant, se référant à des sources militaires et diplomatiques, avait indiqué que la Russie pourrait réduire sa présence militaire en Syrie. Selon le média, seuls des conseillers militaires, des unités de police militaire, ainsi que des systèmes de défense aérienne couvrant les installations russes resteraient dans le pays.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    Daech, Viktor Bondarev, Raqqa, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik