International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
10793
S'abonner

Julian Assange a confié que le site WikiLeaks s’est procuré des centaines de courriels d’Hillary Clinton sans recourir à une cyberattaque.

Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange a assuré avoir obtenu en 2016 les courriels de l'ex-candidate à la Maison-Blanche Hillary Clinton de la part du département d'État américain.

Selon M. Assange, pour obtenir l'accès à des centaines de mails de Mme Clinton, WikiLeaks n'a rien eu besoin de pirater. Tout a été fait par le département d'État américain «en vertu du Freedom of Information Act du 3 mars 2016», a-t-il annoncé via Twitter.

Cet aveu est lié aux accusations contre George Papadopoulos, un ancien conseiller de la campagne de Donald Trump, pour avoir menti au FBI dans le cadre de l'enquête sur les liens entre l'équipe Trump et la Russie. Selon M. Papadopoulos, il y aurait eu un étranger qui avait déclaré que la Russie détenait des milliers de courriels compromettant Hillary Clinton.

Julian Assange avait déclaré auparavant que son site et les médias américains n'étaient pas parvenus à trouver des éléments permettant de compromettre le Président américain Donald Trump, bien que celui-ci ait ses propres secrets.

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Des Su-24 russes détruisent un char et 6 véhicules blindés des terroristes en Syrie
«Un effondrement du Liban ferait mal à l’ensemble du Moyen-Orient», selon Costantini
Tags:
publication, courriel, Département d'Etat des Etats-Unis, WikiLeaks, Donald Trump, Julian Assange, Hillary Clinton
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook