International
URL courte
8020
S'abonner

Arrivée en Chine pour participer à la Semaine de la mode de Shanghai, le mannequin russe de 14 ans, Vlada Dziouba, est morte dans des circonstances plutôt étranges. Sputnik fait la lumière sur ce qu’il s’est passé.

Le 27 octobre 2017, la jeune mannequin russe Vlada Dziouba, âgée de 14 ans, est morte à Shanghai, en Chine. Tandis que de nombreux médias évoquent l'épuisement comme cause de sa morte, d'autres optent pour une maladie ou une infection.

Voici ce que l'on sait pour le moment:

Qui est Vlada Dziouba?

Vlada Dziouba était en classe de troisième dans un collège de la ville russe de Perm. À l'âge de 12 ans, elle a commencé sa carrière comme mannequin. En 2016, la fillette a gagné le titre «Top model» dans le concours «Jeune beauté de Perm». La même année, Vlada a fait son premier voyage en Chine, à Pékin, où elle participait à des défilés. Tout en travaillant à l'étranger, le mannequin a fait ses études à distance sur Internet. Rentrée à la maison, elle a dû rattraper ses camarades de classe.

En novembre, elle aurait eu 15 ans.

Qu'est-ce qu'il s'est passé en Chine?

Vlada est venue en Chine à la mi-septembre pour travailler comme mannequin à la Semaine de la mode de Shanghai. Le 25 octobre, elle a commencé à être frappée de vertiges, son état de santé s'est rapidement dégradé. Après que le mannequin a perdu connaissance dans les coulisses, elle a été emmenée d'urgence à l'hôpital. Elle est tombée dans le coma, et n'en est jamais sortie. Deux jours plus tard, le 27 octobre, Vlada est décédée.

Quelle est la cause de sa mort?

La mort de la jeune fille vendredi dans un hôpital chinois a relancé le débat sur les conditions de travail des mannequins étrangères en Chine, dont beaucoup sont originaires de Russie. Plusieurs médias ont écrit que l'agence chinoise de mannequins ESEE l'a épuisée jusqu'à la mort. The Siberian Times a notamment annoncé que son état de santé s'est dégradé radicalement après que la fillette aurait enchaîné 13 heures de travail consécutifs, sans se reposer.

Le directeur général d'ESEE, Zheng Yi, a pourtant déclaré au journal Global Times que l'adolescente travaillait huit heures par jour, en total respect de la réglementation chinoise.

Selon le consul russe en Chine, Andreï Koulikov, la raison de la mort de Vlada est pour l'instant la déficience de multiples organes et l'infection du système nerveux. Le diagnostic reste à confirmer après l'autopsie du corps de la jeune fille, si sa mère choisit de l'autoriser. 

The Siberian Times assure que la jeune fille est morte d'une méningite, aggravée par un profond état d'épuisement.

«Nous regrettons d'avoir perdu un ange», a écrit l'agence shanghaienne dans un communiqué publié sur le réseau social chinois Weibo. L'agence souligne que l'adolescente a commencé à se sentir mal le 24 octobre, soit six jours après la fin de la Semaine de la mode.

Selon la directrice de son agence russe, Elvira Zaitseva, la fillette se sentait bien la veille du drame et ne se plaignait pas de maux.

Quelle est la réaction officielle de la Russie?

Le Comité d'enquête russe a engagé des poursuites judiciaires pour déterminer si de possibles «négligences» ont contribué à causer la mort de Vlada Dziouba.

Lire aussi:

Un ouvrier décapité par une pelleteuse sur un chantier près de Rouen, à une semaine de la retraite
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Tags:
décès, enquête, mannequins, Vlada Dziouba, Perm, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook