International
URL courte
3144
S'abonner

Le nom de la personne qui aurait proposé des informations compromettantes sur Hillary Clinton a été rendu public. C’est Joseph Mifsud, professeur de l’Académie diplomatique de Londres, annonce l’agence Associated Press.

Un membre de l'équipe présidentielle de Donald Trump, George Papadopoulos a cherché à obtenir des informations compromettantes sur Hillary Clinton, lors de la présidentielle américaine avec l'aide du professeur de l'Académie diplomatique de Londres Joseph Mifsud.

Lundi, le bureau de Robert Mueller, procureur spécial, enquêtant sur l'ingérence, présumée russe dans la présidentielle américaine, a déclaré que M.Papadopoulos avait plaidé coupable de faux témoignages auprès du FBI, y compris pour ses liens avec un professeur de Londres.

Selon l'agence, il s'agit de M.Mifsud, professeur et directeur honoraire de l'Académie diplomatique de Londres. Le professeur aurait informé George Papadopoulos qu'il avait des courriels qui pourraient compromettre Hillary Clinton.

Le FBI et le Congrès américain ont lancé des enquêtes sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle aux États-Unis. La Russie a rejeté ces accusations à plusieurs reprises. Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov les a qualifiées d'«absolument infondées».

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un incident survient entre des blindés russes et américains en Syrie – vidéo
Une cité terroriste souterraine dotée de salles de bain et d’Internet découverte près d’Alep - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
données compromettantes, ingérence, enquête, professeur, campagne présidentielle, FBI, Robert Mueller, Donald Trump, Hillary Clinton, Russie, Londres, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook