Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine, Hassan Rohani et Ilham Aliyev

    Des garants de la paix au Proche-Orient se sont réunis à Téhéran

    © Sputnik . Alexei Druzhinine
    International
    URL courte
    2290

    Vladimir Poutine est arrivé en visite à Téhéran, notamment pour des négociations bilatérales, entre la Russie et l'Iran, et tripartites, entre la Russie, l'Iran et l'Azerbaïdjan.

    Dans le cadre de la visite de Vladimir Poutine à Téhéran, le chef du gouvernement iranien Hassan Rohani a déclaré que l'Iran et la Russie tenaient un rôle important dans la garantie de la paix et de la stabilité dans la région.

    À son arrivée, le Président russe s'est rendu au palais de Sa'dabad où il a été accueilli par Hassan Rohani. Avant d'entamer la rencontre en comité restreint, Vladimir Poutine a remercié son hôte pour l'organisation de celle-ci. Il s'est félicité de la possibilité de négociations au sommet tant en format bilatéral, russo-iranien, qu'en format à trois, avec la participation du Président azerbaïdjanais Ilham Aliyev.

    «Il nous est très agréable qu'outre leurs relations bilatérales, nos deux pays jouent un rôle important dans la garantie de la paix et de la stabilité dans la région», a souligné Hassan Rohani avant d'entamer l'entretien.

    Il est prévu que les dirigeants discutent des questions d'actualité concernant la coopération dans les domaines politique, économique, culturel et humanitaire.

    Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, la visite de Vladimir Poutine à Téhéran sera marquée par de nouveaux accords importants.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    garanties, paix, coopération, stabilité, Ilham Aliev, Hassan Rohani, Sergueï Riabkov, Vladimir Poutine, Téhéran, Azerbaïdjan, Iran, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik