International
URL courte
3110
S'abonner

Le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, a déclaré qu’il n’y avait pas, à sa connaissance, d’éléments sur la prétendue influence russe sur les élections britanniques et le Brexit.

Le secrétaire d'État britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a déclaré qu'il ne possédait pas d'information sur l'influence hypothétique de la Russie sur les élections et le référendum au Royaume-Uni.

«Non, je ne la vois pas [l'influence, ndlr]», a-t-il déclaré lors d'une réunion du comité parlementaire.

«Autant que je sache, ils n'ont joué aucun rôle», a ajouté M.Johnson.

Auparavant, le député de la Chambre des communes Ben Bradshaw avait appelé le parlement du Royaume-Uni et la commission électorale à vérifier si tous les fonds pour le référendum sur le Brexit avaient eu une origine légale. Selon lui, la question de ce financement mérite une attention spéciale parmi celles sur l'influence étrangère, notamment russe sur les processus démocratiques occidentaux.

Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a répondu à une demande de commentaire sur un prétendu soutien russe en faveur du Brexit, en disant qu'il ne pouvait pas commenter des choses qui n'existaient pas.

Il a souligné que toutes les accusations contre Moscou sur une ingérence dans les élections de différents pays étaient absolument dénuées de preuves.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
influence, ingérence, députés, élections, Brexit, parlement britannique, Boris Johnson, Dmitri Peskov, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook